Coupe du Monde

Les Fidjiens en pétard

Dans la presse fidjienne, deux joueurs de l'équipe nationale accusent des dirigeants de leur Fédération de fumer de la drogue. Une affaire bien embarassante à deux mois du coup d'envoi du Mondial.

 
Les Fidjiens en pétard - Rugby - Coupe du MondeDPPI
 

Les deux joueurs, qui veulent garder l'anonymat, expliquent par exemple que le bus qui devait les amener de leur hôtel au stade avant le match contre l'Australie le 9 juin a été très retardé parce que deux officiels fumaient de la marijuana dans l'hôtel. "Nous en avions vraiment marre d'attendre, explique l'un des joueurs à Fox Sports. Le capitaine (Alivereti Doviverata) aussi, il nous a dit de partir et de ne pas les attendre" .

Ces deux mêmes dirigeants, dont les noms ont été tus, auraient également fumé de l'herbe lors du camp d'entraînement précédant le match de Pacific Nations contre l'Australie A le 23 juin. Et la police avait été appelée lors de l'une de leurs fêtes deux jours plus tôt. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase pour les joueurs, qui ont donc décidé de lever le silence. "Peu de gens en parleront parce que nous savons comment ça marche, nous risquons d'être sanctionnés si nous parlons, mais ce n'est pas bien ce qu'il se passe parce que beaucoup d'argent est investi dans cette équipe".

La Fédération embarrassée

D'autant qu'une des stars de l'équipe, l'ailier agenais Rupeni Caucanibuca, a été contrôlé positif à la marijuana le 24 mars dernier à l'occasion de la 18e journée du Top 14. Et que d'autres joueurs, comme Sireli Naqelevuki, le Clermontois Vilimoni Delasau ou encore Viliame Satala ont eux aussi été suspendus ces dernières années pour les mêmes raisons.

La Fédération est bien embarrassée avec cette nouvelle affaire qui tombe à deux mois de la Coupe du monde. "Nous allons nous occuper du problème et nous expliquer avec ceux qui sont impliqués si ces allégations s'avéraient, déclare le boss du rugby fidjien, Ratu Timoci Tavanavanua, dans le Fiji Times. Mais pour le moment, nous ne pouvons pas en dire davantage." Après le contrôle positif de Caucaunibuca, la mise en place d'un contrôle de détection chez leurs joueurs avait été annoncée. Il pourrait être opérationnel avant la Coupe du monde en septembre. Cela semble nécessaire effectivement.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |