Rugbyrama
 
Article
commentaires
Coupe du Monde

Les Bleus l'ont fait !

Les Bleus l'ont fait !

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 07/10/2007 à 11:00
Formidable XV de France. Les Bleus ont éliminé les All Blacks en quarts de finale la Coupe du monde (20-18), à Cardiff, au terme d'une rencontre à suspense où le french flair est réapparu. Les hommes de Bernard Laporte affronteront les Anglais pour une pl

Ils l'ont fait. Eux aussi ont écrit leur histoire. Alors qu'on leur serinait cette demi-finale de 1999 remportée par leurs prédécesseurs, les Français ont eux aussi réalisé leur exploit. Personne, lors des cinq précédentes éditions, n'avait réussi à sortir les All Blacks dès les quarts de finale. Une victoire magnifique, au terme d'un match superbe, à suspense. Les 25 000 supporters français au Millennium Stadium - bien moins nombreux que les Néo-Zélandais - ont eu peur, très peur. Ils ont frôlé la crise cardiaque plus d'une fois. Mais n'est-ce pas meilleur comme ça ?

Pourtant, personne n'aurait donné cher de la peau des Français à la mi-temps, quand ils étaient menés 13-3. Privés de Betsen (victime à la 6e minute d'une commotion à la suite d'un coup de genou involontaire de Keith Robinson), dominés sur les impacts, approximatifs dans leur jeu au pied (pourtant base de leur stratégie), fragiles en défense et gênés sur leur point fort, la touche, ils subissaient terriblement. Ils avaient même encaissé un essai de McAlister à la 17e, et deux pénalités, avant de manquer un drop et deux pénalités.

Et Traille surgit

Mais ils ont su se transcender. Se révolter. Se sublimer comme seuls les Français savent le faire. Ils profitaient d'un carton jaune de McAlister (obstruction dans ses 22 mètres) pour inscrire trois points supplémentaires dès la 46e et leur premier essai par Dusautoir à la 53e. Totalement relancés, ils faisaient front face aux picks and go que multipliaient leurs adversaires. Toujours fébriles en touche, ils pliaient une nouvelle fois sur un ballon perdu sur leur lancer, conclu par So'oialo 60 mètres plus loin (63e). 18-13. Le suspense était immense.

C'est alors que Traille jaillit. Il prenait l'intervalle dans ses 40, Michalak accélérait et Jauzion, 50 mètres plus tard, aplatissait dans l'en-but. 20-18 à la 69e Les Blacks ne reviendraient jamais, "bouffés" par une défense française héroïque. Ils perdaient deux ballons à cinq mètres de la ligne d'essai française sur leurs pick and go incessants, ne tentaient pas le drop dans les dernières secondes, déboussolés. Les Bleus l'ont fait. Pas grâce à la stratégie Laporte mais à un french flair enfin retrouvé. Les Français, c'est toujours vrai, ne sont jamais meilleurs que quand ils jouent. Place à l'Angleterre maintenant, la semaine prochaine et au Stade de France. L'Hémisphère nord n'est pas mort.