Coupe du Monde

Les Blacks à la loupe (1)

Ils sont 29 et non 30 All Blacks à savoir qu'ils prépareront le sixième Mondial. Le trentième fauteuil est réservé à un convalescent. Pour commencer zoom sur les avants .

 
Les Blacks à la loupe (1) - Rugby - Coupe du MondeReuters
 

Piliers

Tony Woodcock (33 sélections).- L'ancien partenaire de Christian Califano chez les Blues est un pilier au sens littéral du terme du squad néo-zélandais alors qu'il a tout juste 26 ans. Champion du monde des moins de 19ans en 1999, Woodcock se distingue par son profil très complet : mobile, bon ballon en main, il est également redoutable en mêlée fermée.

Carl Hayman (41 sélections).- Il est tellement mobile qu'il est la référence utilisée par les membres du staff tricolore pour les Bleus. Seul Blacks des Tri Nations à avoir écopé d'un carton jaune (lors de l'unique défaite des siens cette année), il est grand pour son poste et sa réputation en mêlée a fait le tour du monde.

Neemia Tialata (16 sélections).- A 28 ans, ce pilier a glissé avec succès du poste de pilier gauche à droite de la mêlée. Très habile sur le terrain, il est également apprécié dans le groupe pour ses qualités de musicien (il joue de la guitare) et de peintre.

Le quatrième pilier sera Greg Somerville (55 sélections) s'il est remis de sa blessure au tendon d'Achille, sinon John Schwalger (1 sélection).

Talonneur

Anton Oliver (44 sélections).- Il fait partie des trois "rescapés" de la fameuse demi-finale 1999. Il aura 33 ans au moment de disputer son deuxième Mondial (Mealamu lui avait piqué la place en 2003). Très engagé sur le front de la politique et de l'environnement, Oliver a fait ses débuts internationaux en 1997.

Kevin Mealamu (45 sélections).- Après avoir disputé l'ensemble des matchs du Mondial 2003, Mealamu, 28 ans, est de retour sur le banc. Il n'a pas réussi à détrôner Oliver lors des occasions qui lui ont été offertes lors des Tri Nations 2007.

Andrew Hore (21 sélections).- Comme son capitaine McCaw, il fait partie des derniers descendants de fermiers. Très véloce, il affectionne particulièrement les courses le long de la ligne.

Deuxième ligne

Chris Jack (62 sélections).- Aussi performant dans sa couverture du terrain qu'un troisième ligne, Jack est l'un des plus gros pourvoyeurs de ballon de l'alignement NZ.

Ali Williams (42 sélections).- Sa mâchoire se souvient encore du choc avec Chabal lors du deuxième test-match face aux Bleus. Inénarrable animateur du groupe, il a lancé un concours de soupe afin de s'alimenter pendant sa convalescence. Il forme l'attelage phare avec Jack.

Keith Robinson (8 sélections).- Très longtemps blessés au dos, Robinson est revenu dans les petits papiers des sélectionneurs fin 2006. Il bénéficie en partie des blessures de Eaton et Ryan.

Troisième ligne

Jerry Collins (44 sélections).- Il a "séché" Chabal dès la première action du deuxième test-match des Bleus cet été. Un vrai roc qui a su passer du poste de troisième ligne centre à l'aile de la troisième ligne. Il sera l'un des "piliers" de ce groupe.

Richie McCaw (55 sélections).- Capitaine de la sélection, il est l'un des derniers "farmers" du groupe. Pour certains observateurs, cette particularité fait de lui un joueur encore plus spécial. Auteur de 20 plaquages lors du match Nouvelle-Zélande-Australie pour le sacre des Tri Nations, il a un jeu très critiqué par tous ses adversaires.

Chris Masoe (14 sélections).- La planète entière l'a vu tentant de se relever après le plaquage de Sébastien Chabal en juin dernier. Pour autant, Masoe est un dur à cuire. D'une abnégation sans borne, il doit faire avec la très grosse concurrence à son poste.

Sione Lauaki (7 sélections).- Plus retenu depuis la tournée triomphale de 2005, Lauaki a gagné sa place avec les Baby Blacks contre l'Australie en juin dernier. Henry n'a pas assez d'éloge pour parler de ce joueur de 25 ans qui doit à de nombreuses blessures un début de carrière très chaotique. D'ailleurs, il doit encore passer des tests médicaux avant d'intégrer définitivement le groupe.

Rodney So'oialo (35 sélections).- Seul vrai troisième ligne centre du squad (Collins peut aussi y évoluer), So'oialo est le seul joueur à avoir disputé l'intégralité des matchs des Blacks depuis 2005.

Reuben Thorne (47 sélections).- Troisième ligne malheureux de la demi-finale du Mondial 1999, Thorne était capitaine en 2003. Après une traversée du désert, Thorne a fêté son retour en sélection en 2006. Surnommé le nettoyeur, il est un redoutable plaqueur.

A suivre, les arrières.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |