Reuters
 
Article
commentaires
Coupe du Monde

Les Samoa sauvent l'honneur

Les Samoa sauvent l'honneur

Par Eurosport
Dans cet article
Par Eurosport - Le 26/09/2007 à 17:10
Les Samoans ne quitteront pas la Coupe du monde fanny. Décevants depuis l'ouverture de la compétition et battus à trois reprises, les hommes de Michael Jones ont réussi à sauver l'honneur en venant à bout de valeureux Américains sur le score étriqué de 25

Ecartés de la course aux quarts de finale avant de disputer leur dernier match de la poule A face aux Etats-Unis, les Samoans avaient conscience d'avoir d'ores et déjà manqué leur rendez-vous planétaire et ne pas avoir répondu aux attentes de tout un peuple. Les hommes du mythique Michael Jones ne pouvaient cependant se permettre de regagner leur ile sans la moindre victoire au compteur.

Une première période de feu

Soucieux de se réconcilier avec leurs supporters, les quarts de finalistes des éditions 91 et 95 attaquaient le match à bras le corps. Profitant des hésitations des Eagles, au chômage depuis 15 jours, les Samoans signaient une première période de feu, se montrant supérieurs dans tous les compartiments du jeu. S'appuyant sur une ligne de trois-quarts, joueuse mais également plus puissante et plus rapide, les coéquipiers de Brian Lima prenaient leurs adversaires à la gorge dès le coups d'envoi en se lançant dans de sublimes envolées au large. Un état d'esprit offensif très largement récompensée. Les Américains, surclassés physiquement et mis sur le reculoir par les plaquages tonitruants adverses, n'avaient pas les moyens de stopper les vagues bleues au cours de la première période et regagnaient les vestiaires avec trois essais signés Fa'atau, Tuilagi et Thompson dans la musette (22-3).

Réaction trop tardive des Eagles

Déjà dominés par les Tonga et l'Angleterre depuis l'ouverture de l'épreuve, les Eagles ne voulaient pas mourir sans combattre. Au bord de la rupture tout au long du premier acte, les hommes de Thorburn revenaient sur la pelouse avec de toutes nouvelles intentions. Dans le sillage de leur demi d'ouverture, Mike Hercus, ils sortaient la tête de l'eau au fil des minutes, se montrant plus solide dans les phases de conquêtes et profitant de la baisse de régime adverse pour se lancer au large à la moindre opportunité.

Les Eagles échouaient finalement au pied de l'obstacle. Malgré un essai tonitruant de Ngwenya et un de Stanfill dans les arrêts de jeu, la formation US payait cash ses nombreuses fautes de main et se rendait compte du travail qu'il reste encore à fournir pour atteindre l'objectif quart de finale en 2011.