Coupe du Monde

L'Australie déroule

Avec 13 essais, l'Australie n'a pas fait de détail devant le Japon pour son premier match dans la Coupe du Monde et prend la tête de la poule B (91-3). Rocky Elsom, homme du match, s'est offert un triplé.

 
L'Australie déroule - Rugby - Coupe du MondeReuters
 

On peut très bien ne pas disputer le moindre match de préparation et quand même entrer de la meilleure des manières dans une Coupe du Monde. En gros et sans forcément vouloir enfoncer le couteau dans la plaie, faire tout l'inverse du XV de France, sèchement surpris par l'Argentine vendredi (12-17). A la décharge des hommes de Bernard Laporte, ceux de John Connolly n'avaient pas face à eux samedi après-midi quinze guerriers rompus au combat mais plutôt une troupe volontaire mais trop limitée physiquement pour tenir la comparaison.

L\'Australie déroule - Rugby - Coupe du Monde Car c'est bien au physique et bien évidemment avec une grosse prestation collective que les Wallabies ont fait exploser le camp japonais (91-3). Une demi-heure de jeu aura suffi aux Australiens pour faire plier un pack asiatique au choix de jeu plus que douteux. A l'image de cette faute de main adverse vite transformée en contre express en faveur des champions du monde 1999 (11e), de quoi faire soupirer d'impuissance John Kirwan. L'ancien ailier des All-Blacks aurait probablement aimé montrer la voie aux siens sur le pré. Mais, en se privant volontairement de ses quelques stars (l'ailier Christian Loamanu, le deuxième ligne Luke Thompson et le capitaine Takuro Miuchi), ce dernier a préféré d'entrée placer toutes ses chances de victoire sur le match à venir face aux Iles Fidji.

De bon augure pour la suite

C'est donc dans un contexte favorable pour ne pas dire confortable que les Australiens, de nouveau sous les sunlights après leur victoire sur les Blacks le 30 juin dernier (20-15), ont pu construire leur victoire, leur première dans la poule B. Certes vieillissante sur le papier, l'Australie a montré qu'elle avait des jambes et de l'envie, elle qui souhaitait se "tester" après de longues semaines de préparation. Plus toniques que des Japonais naïfs défensivement et trop vite rattrapés par le fossé morphologique séparant les deux équipes, les Wallabies ont déroulé. Piano en première période, laissant le soin à Rocky Elsom (24, 31e) de bonifier un groupé pénétrant conclu par Sharpe (18e), le tout bien saupoudré auparavant de quelques coups de patte de Mortlock (10e, 16e).

23-3 à la pause, les Japonais auront beau s'essayer à un semblant de révolte, le vent a déjà tourné... La prestation australienne prend une ascension crescendo et l'inspiration de Gregan, ajoutée à celle de Larkham, fait des ravages. Le public de Gerland se régale et pourra même se moquer de celui du Stade de France, plutôt sevré d'essais vendredi soir... Rocky Elsom y va de son petit triplé, histoire de mériter comme il se doit son titre honorifique d'homme du match (42e). Ashley-Cooper (47e), Mitchell (59e et 67e), Barnes (57e et 72e), Smith (62e) et Freier (80e) font le show et terrassent le quinze japonais. La palme du plus bel essai est quand même à l'actif de Latham. Si sa première réalisation est la conclusion parfaite d'un mouvement collectif (57e), la seconde est une pure merveille individuelle. Chandelle puis coup de pied à suivre pour lui-même, le tout presque plein champ (72e), Gerland ne peut que hurler son contentement devant un jeu aussi séduisant techniquement.

91-3 : si tout n'a pas été parfait, l'essentiel a été fait. Et bien fait. "On ne peut pas encore être considéré comme des favoris. Il nous reste beaucoup de travail à faire", concédait pourtant le buteur Stirling Mortlock à l'issue de la rencontre. Une dédicace personnelle à ses coéquipiers en vue du choc à venir face au Pays de Galles, le 15 septembre prochain ? Quoi qu'il arrive, la confiance, importante dès l'entrée en lice dans une compétition est là. Ce n'est pas le XV de France qui pourra dire le contraire.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |