Coupe du Monde

Broncan, sorcier géorgien

Le manager de la Géorgie Henry Broncan, coincé dans les tribunes et simple spectateur, regrette de ne pas avoir vu ses protégés à la mi-temps pour les aider à réaliser l’exploit historique contre l'Irlande. Il se projette déjà sur la finale de la Géorgie

 
Broncan, sorcier géorgien - Rugby - Coupe du MondeDPPI
 

C"est un faiseur de miracles. Nommé manager de la Géorgie au début du Mondial et donc privé d"accréditations pour être sur le banc, Henry Broncan est pourtant profondément déçu au lendemain de la très grosse prestation des Lelos. La défaite 14-10 est amère pour le nouvel homme fort du SU Agen. "Il y a beaucoup de déception. Seule la victoire est belle. Ma responsabilité est totale."

Cette équipe est composée principalement d'amateurs. Cela ne les empêche pas d'être de sacrés compétiteurs. D'ailleurs, 27 des 30 joueurs retenus ppur ce Mondial évoluent dans des championnats français. : "On méritait vraiment de gagner, mais on avait besoin d'un peu plus de chance. L'arbitre n'a pas sifflé de pénalité à la fin du match", déclare le centre Malkhaz Urjukashvili. Le demi d'ouverture, Merab Kvirikashvili, explique : "Nous avons essayé de garder le ballon et d'être agressifs sur la ligne. Mais on a manqué trois ou quatre drops et perdu deux touches à la fin ; c'est vraiment dommage."

"Les tentatives de drop en fin de match n'étaient pas la solution appropriée, détaille Henry Broncan. C'est utile quand on veut limiter la casse, pas quand on veut gagner." L'ancien entraîneur d'Auch regrette de ne pas avoir pu parler aux joueurs à la mi-temps. "Je les ai préparés dans la semaine pour résister, pas pour vaincre."

Une "finale" contre la Namibie

A force de craindre le pire, ces Géorgiens ont frôlé l'exploit de battre l'une des meilleures nations européennes. "Il y a eu de la frustration. Dans vingt -trente ans, personne ne se souviendra de la performance des Géorgiens. S'il y avait eu la victoire... Cela aurait été un exploit historique." D'autant plus historique que la moyenne d'âge de l'équipe alignée à Chaban-Delmas est de 26 ans et 142 jours. Un record pour ce Mondial, jusque-là détenu par la Nouvelle-Zélande. "La fédération géorgienne compte 2000 joueurs, c'est le plus petit effectif des vingt équipes du Mondial", souligne encore Broncan qui espère réussir à décrocher une accréditation pour être aux côtés des Rouges ("c'est la couleur du Gers !") pour leur finale de la Coupe du monde contre la Namibie.

Pense-t-il au dernier match face aux Français à Marseille ? "Non, laissez-nous d'abord jouer notre finale." Henry Broncan est tombé amoureux de ces joueurs : "Je suis très fier de la couleur de leur maillot. Rouge comme celle de Lombez-Samatan... Le Gers. Avec la Géorgie, je retrouve un état d'esprit qui est en train de disparaître dans le rugby." Pour information, ces joueurs sont défrayés à hauteur de 15&euro par jour. Ils auraient réussi à négocier 50&euro, mais ne devraient être payés qu'en janvier prochain."Si vous voyiez dans quelles conditions ils travaillent...", renchérit Henry Broncan. Et si c'était lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du XV de France ?

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |