Getty Images

COUPE DU MONDE 2023 : Organisation, accueil, infrastructures... ce qui manque à France 2023

Organisation, accueil, infrastructures... ce qui manque à France 2023

Le 31/10/2017 à 15:00Mis à jour Le 31/10/2017 à 15:55

Rendue ce mardi midi, la recommandation de World Rugby pour la Coupe du monde 2023 été accompagnée des détails chiffrés de ses conclusions, qui propulsent l'Afrique du Sud en tête. Décryptage.

Pour se positionner avant le vote officiel, qui se déroulera le 15 novembre à Londres et aura seul valeur de résultat sur l'attribution de l'organisation de la Coupe du monde 2023, World Rugby a pour la première fois fait appel à un panel d'experts indépendants, dont deux cabinets d'audit extérieurs.

Pour arrêter le classification (Afrique du Sud première, France deuxième et Irlande troisième), les analystes ont construit leur réflexion sur les données chiffrées des dossiers de candidature. Lesquelles étaient regroupées en cinq critères, de valeurs différentes réparties en pourcentage, dont le total vaut 100 % (score d'une candidature théoriquement parfaite, regroupant l'ensemble des critères) :

  • Finances et partenariats (35%)
  • Hôtels et villes d'accueil (30%)
  • Infrastructures sportives (20%)
  • Vision et philosophie globales du projet (10%)
  • Organisation et programmation de la compétition (5%)

Résultat : l'Afrique du Sud cumule 78,97%, la France 75,88% et l'Irlande 72,25%

2010, l'atout sud-africain

La candidature française arrive en tête sur deux critères : la "vision et philosophie globales du projet", où elle recueille la note de 7,06% (sur 10, donc) ; et l'aspect "finances et partenariats" où elle obtient 28,44% (contre 26.69% pour les deux autres dossiers). Ce dernier est le poste le plus important de la note finale, mais la Fance n'y creuse pas d'écart significatif sur ses concurrents.

Coupe du monde 2023 - Les notes des dossiers de candidature de la France, de l'Irlande et de l'Afrique du Sud, selon cinq critères, d'après le rapport de World Rugby

Coupe du monde 2023 - Les notes des dossiers de candidature de la France, de l'Irlande et de l'Afrique du Sud, selon cinq critères, d'après le rapport de World RugbyOther Agency

L'Afrique du Sud domine les trois autres critères, dont celui des infrastructures sportives, grâce, notamment, à l'héritage de la Coupe du monde de football 2010. Surtout, elle fait un écart très net sur les deux autres dossiers sur l'aspect "hôtels et ville d'accueil". Sur ce point, l'Afrique du Sud obtient la note de 26,63 %, contre 22,88 % pour la France (et 21,75% pour l'Irlande). 3,75 points d'écart, donc, quand la note finale donne 3,09 points d'avance à l'Afrique du Sud sur la France.

Bernard Laporte, Claude Atcher et leurs équipes connaissent désormais leurs axes de travail, pour les deux prochaines semaines, afin de renverser une situation mal embarquée.

0
0