Article
commentaires
Coupe d'Europe

Rugby Champions Cup: Les Saracens prêts à aller devant les tribunaux


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 01/10/2013 à 14:22 -
Par Rugbyrama - Le 01/10/2013 à 14:22
Rugby Champions Cup: Les Saracens prêts à aller devant les tribunauxSi l'IRB a annoncé ne pas être favorable à la création d'une nouvelle Coupe d'Europe, le président des Saracens, Nigel Wray, est prêt à en découdre devant les tribunaux s'il le faut. Dans le Rugby Paper, il n'a pas été tendre avec Brett Gosper, patron de l'organe suprême du rugby.

"Monsieur Gosper de l'IRB a dit certaines choses mais je m'en fiche. Il n'est pas actionnaire des Saracens autant que je le sache. [...] Il a dit qu'il n'autoriserait pas notre nouvelle compétition si elle ne concernait que les Français et les Anglais. D'accord, on se verra au tribunal alors mon ami ! Cette position de l'IRB est illégale. Nous pourrions également être dans l'ingénierie ou les produits pharmaceutiques, tout ce que nous voulons c'est gérer notre entreprise. Désolé Monsieur Gosper, ce ne sont pas vos affaires".

 
 

commentaires


  • Parisdurugby01/10/2013 23:59

    @DH96 euh je crois que tu n'as rien compris. On parle pas du top 14.. Mais de la Rugby Champions Cup ce qui va remplacer la H CUP pas le top 14 ..

  • DH9601/10/2013 22:10

    @usap299 les Anglais n'ont rien à perdre. Leur championnat n'existe que depuis 1987. Créer une nouvelle compétition ne posera aucun problème aux clubs anglais. Par contre, est-ce que les clubs français accepterons d'abandonner le Brennus pour une compétition en carton-pâte sans passé et sans prestige ? Mais avec plein de pognon, oui, ça c'est possible. J'en suis pas si sûr. Et les supporters de ces clubs (pas ceux qui ne connaissent le rugby que depuis 2007) accepteront-ils de les voir ne plus disputer le championnat de France ?

  • QuiNeSautePasNestPasToulousain30/09/2013 11:02

    Faux: Si les meilleurs joueur s'en vont (ce qu'ils feront aux vus des salaire de leur club, comparé aux prime de leur equipe national), pas sur que la fédé aient envi de sacrifier leur gagne pain