Coupe d'Europe

Rémi Tales (Castres): "Montrer qu’on peut exister à l’extérieur"

Rémi Tales, ouvreur et capitaine du Castres olympique, revient sur la défaite face au Leinster samedi. Malgré ce résultat, le Tarnais retient du positif de cette opposition.

 
Tales: "Tout le monde nous prédisait l’enfer..." - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Quel est votre sentiment après cette défaite ?

Rémi TALES: Forcément déçu de ne pas avoir pris au moins un point. Je ne sais pas si l’essai à la fin est valable ou non mais cela nous aurait fait du bien pour la confiance. Après, je pense qu’on s’est vraiment rassuré. C’est un peu notre match référence à l’extérieur, c’était le premier match après la déroute à Brive. Sur l’état d’esprit et sur l’engagement, on a répondu de la meilleure des manières.

Cela ne s’annonçait pas facile, vous avez su répondre présent...

R.T: On a été pas mal décrié, tout le monde nous prédisait l’enfer et je pense que c’est le rôle qui nous convient le mieux quand on est au dos du mur. Notre groupe voulait se prouver qu’il était toujours présent. Cela fait quatre ans qu’on est toujours dans les six premiers et qu’on joue la H Cup. Donc on la mérite et on ne la galvaude pas. Ce sont des matchs géniaux à jouer. On bien répondu face à une écurie qui fait partie des meilleures en Europe.

Vous sembliez même surpris de votre prestation ?

R.T: Surpris non, avec ce qu’on a pu faire par le passé, on sait que l’équipe a pas mal de qualités et qu’elle sait jouer au rugby. C’est surtout dommage de repartir avec zéro point. On a deux occasions. Une où moi, je ne tape pas très bien et cela finit dans l’en-but mais l’en-but est tout petit ici. Si on était à Pau, il y avait essai (rires). On a une pénalité que l’on manque, derrière on prend un carton jaune et un essai. C’est le tournant du match. C’est le très haut niveau, cela ne pardonne pas.

Après deux journées européennes, quel bilan tirez-vous ?

R.T: Oui, pour l’instant, c’est positif. On a quand même battu Northampton qui joue les premiers rôles en Angleterre. On s’est rassuré malgré le résultat. Le plus important reste le match face à Biarritz, à nous de répondre présent et d’avoir les quatre points pour continuer à regrimper au classement.

Les coachs vous reprochaient de ne pas aligner deux matchs de haut niveau. Avez-vous le sentiment de corriger cela ?

R.T: Ils avaient tout à fait raison... A domicile, on était intraitable mais à l’extérieur, ce n’était pas la même équipe. Au pied du mur, on a réagi de belle manière. Cela nous tenait à cœur de montrer qu’on peut exister à l’extérieur.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |