Bernard Lapasset - 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Reforme Coupes d'Europe- Bernard Lapasset trouve la Rugby champions cup "pas forcément" crédible

Lapasset trouve la Rugby champions cup "pas forcément" crédible

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 30/10/2013 à 18:31 -
Par Rugbyrama - Le 30/10/2013 à 18:31
Le président de l'IRB, Bernard Lapasset, s'est montré critique envers les propositions des Ligues française et anglaise sur la réforme de la Coupe d'Europe
 

"Il y a des excès dans les positions, a déclaré M. Lapasset, interrogé à Paris en marge du tirage au sort du Mondial-2014 dames. Il n'y a pas une ligue ou une autre qui doit gouverner le monde (du rugby, ndlr). Le monde doit se gouverner à travers un équilibre et dans le respect de l'autre."

Lapasset: "Des prises de position un peu précipitées"

Appelant les parties à "prendre le temps de la réflexion" et à "garder la tête froide", M. Lapasset a épinglé des propositions "un peu caricaturales" venant des Ligues anglaises (PRL) et françaises (LNR) qui ont annoncé début septembre qu'elles quittaient le giron de l'ERC, société organisatrice des actuelles coupes d'Europe, pour créer leur propre compétition, la "Rugby champions cup". "Il y a eu des prises de position un peu précipitées de la part des Britanniques au départ, des soi-disant signatures de contrat", a poursuivi M. Lapasset, en référence au contrat des droits de diffusion des tournois européens signé par la PRL avec British Telecom, incompatible avec celui passé entre l'ERC et Sky.

M. Lapasset, ancien président de la Fédération française (1991-2008), a également jugé "pas forcément" crédible le projet de Rugby champions cup. "Je crois qu'on a besoin d'y travailler encore et donc je laisse le temps à tous ses défenseurs d'avancer sur des choses un plus construites, qui peuvent permettre de rassembler plutôt que de diviser", a-t-il dit. La PRL et la LNR, rejointes la semaine passée par les quatre provinces galloises, attendent encore que les formations irlandaises, écossaises et italiennes se prononcent au sujet de leur projet. Les Ligues doivent également recevoir l'accord des Fédérations nationales - qui négocient encore au sein de l'ERC pour tenter de sauver les compétitions existantes - et de l'IRB.

 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication