Montage Laulala Huget - munster toulouse - 3 avril 2014 - Rugbyrama
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Quart de finale H Cup - Munster-Stade toulousain, le rendez-vous des géants…

Munster-Toulouse, le rendez-vous des géants…

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/04/2014 à 14:40 -
Par Fabien Pomiès - Le 03/04/2014 à 14:40
Toulouse et le Munster se sont affrontés quatre fois, pour deux victoires chacun. Samedi, la cinquième manche aura pour cadre un quart de finale qui s’annonce explosif !

A ma gauche, le Munster: 18 participations en H Cup, 136 matches joués, 96 victoires dont deux titres (2006 et 2008) et deux finales (2000 et 2002). A ma droite, le Stade toulousain: 18 participations, 137 matches, 97 victoires dont quatre titres (1996, 2003, 2005 et 2010) et deux finales (2004 et 2008). Ne cherchez pas, il n’y a pas mieux sur la planète rugby que l’affiche proposée samedi en Irlande entre deux des cinq équipes (avec l’Ulster, le Leinster et les Ospreys) à n’avoir raté aucune des 18 éditions de la plus prestigieuse compétition européenne. "Le Munster c’est une équipe historique, qui porte haut le rugby européen. On a pu la penser vieillissante mais elle a su se régénérer et j’ai beaucoup d’admiration pour cette Province", a ainsi reconnu Guy Novés. Deux géants qui se sont déjà affrontés quatre fois (2 victoires chacun) dont la dernière en 2008, en finale à Cardiff, pour une victoire des Munstermen (16-13). "On est plusieurs à avoir encore en tête ce match", avoue d’ailleurs Maxime Médard, tandis que Clément Poitrenaud en salive déjà: "Tout le monde a envie de disputer cette affiche énorme".

Une chance sur quatre de passer…

Entre les deux équipes qui ont remporté le plus de quart de finale (10 pour le Munster, 9 pour Toulouse dont 2 à l’extérieur), le combat sera "féroce" selon Gaël Fickou qui à l’instar de Yoann Huget disputera samedi son premier quart de finale européen. "On est en mission", annonce également l’ailier international. Face à une équipe qui n’a perdu que trois matches sur soixante-et-un à domicile en H Cup (1 défaite sur les 24 dernières réceptions) et devant l’implacable verdict des statistiques qui veut que lors des 68 quarts de finales déjà joués, 75% des équipes qui recevaient se sont qualifiées, comment le Stade toulousain compte-t-il s’y prendre ? "En jouant, ça c’est certain", a répondu Guy Novés cette semaine. Une stratégie que le Stade a encore rodé lors des ses deux précédents déplacements à Paris, face au Stade français (27-27), et à Marseille face à Toulon (28-32). "Nous pensons juste que c’est notre meilleure manière de jouer et notre meilleure manière de gagner", affirme Yannick Nyanga.

Sans conquête point de salut…

Pour "ne rien regretter", il faudra aussi améliorer une conquête "qui n’a pas toujours été très bonne ces dernières semaines", selon Patricio Albacete. Face au pack surpuissant du Munster et de son fameux capitaine Paul O’Connel, son alter égo toulousain espère "qu’elle sera au niveau samedi". L’absence du pilier droit Census Johnston, touché aux cervicales à Toulon, est d’ores et déjà un sérieux handicap en mêlée fermée. "On est en quart de finale et ce n’est pas le moment de se poser la question de savoir si c’est un coup dur ou pas", a pourtant éludé Novès concernant l’absence du Samoan. Yohan Montès, son remplaçant aura la lourde tâche de tenir la baraque. Pour "réaliser l’exploit", le Stade devra aussi "être très discipliné" selon Huget.

Enfin, il devra sans doute aussi compter sur un exploit individuel d’un de ses "cracks" mais encore faudrait-il que le premier d’entre eux, Luke McAlister, ait totalement récupéré de son lumbago. "Nous avons déjà réussi à battre les Saracens chez eux et c'est ce qui me fait dire que nous en sommes capables. Ce jour-là, j’ai rarement vu autant de joie dans le vestiaires et c’est quelque chose que nous avons envie de revivre", veut y croire Yannick Nyanga. "Nous avons l’opportunité d’écrire une nouvelle partie de l’histoire du club et nous allons essayer d’être dignes du maillot", conclut le flanker. Il faudra au moins ça…

 
 

commentaires


  • electronlibre05/04/2014 08:13

    @bassinai Tous tous vas y doucement quand même. Il n'y a pas eu beaucoup de solidarité affichée hier soir par les supporters des fameux 3 grands clubs engagés en H.Cup. 1 ou 2 Toulousains, 1 ou 2 Clermontois, 1 ou 2 Toulonnais mais c'est bien tout, alors quand tu dis qu'on est tous derrière les clubs Français, ça n'engage que toi. Tant mieux si les 3 gagnent mais si ils perdent, ça ne m'enlèvera pas le sommeil. Et je suis loin d'être le seul dans ce cas. Moi, ce week end de H.Cup je l'appelle le week end des hypocrites.

  • bassinai04/04/2014 20:01

    j pense aussi quand on voit le nombre de matchs gagner sans/avec lui

  • bassinai04/04/2014 19:59

    nous sommes tous avec les clubs français, un supporter de l ubb