Coupe d'Europe -  - Castres

Mathieu Babillot (Castres): "J’étais un peu stressé"

Une nouvelle fois titulaire contre Northampton lors de la dernière journée de H Cup, le jeune Mathieu Babillot s’est montré à la hauteur de l’évènement. A seulement 20 ans, le troisième ligne du CO à tout l’avenir devant lui.

 
Babillot: "J’étais un peu stressé" - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Malgré la défaite, comment s’est déroulée la rencontre face à Northampton ?

Mathieu BABILLOT: C’était un match avec beaucoup de rythme. Il y avait plus d’engagement dans cette rencontre que contre le Leinster avec notamment plus d’agressivité. Malgré la défaite, ça reste quand même un bon match.

Après ta titularisation contre le Leinster, vous attendiez-vous à être à nouveau titularisé contre Northampton ?

M.B: Pas du tout, je ne m’attendais pas à être à nouveau titularisé. Pour ma part, j’étais déjà très content d’être dans le groupe après avoir joué contre le Leinster. Ça a été une grosse surprise pour moi mais j’étais très content.

  Les coachs m’ont beaucoup aidé 

Comment se sont passées ces deux dernières semaines pour vous ?

M.B: Les coachs m’ont beaucoup aidé sur mon placement pour me situer et sur les tactiques pour la touche. On m’a beaucoup parlé toute la semaine pour me rassurer et au final, tout s’est très bien passé. Christophe Samson, Ibrahim Diarra et Jannie Bornman m’ont beaucoup apporté.

Tu as joué trois matchs mais seulement en coupe d’Europe (l’Ulter, le Leinster et Northampton), peut-on parler d’apprentissage accéléré pour toi ?

M.B: C’est vrai que je suis passé directement du niveau espoir à la Coupe d’Europe sans jamais avoir disputé un match de Top 14. En plus, j’ai joué face à trois grosses équipes donc j’étais un peu stressé mais j’ai essayé de rester concentrer sur mon jeu. J’ai affronté l’Ulster l’an dernier, le Leinster qui est triple vainqueur de la H Cup et Northampton qui est toujours très performant. Face à ce genre d’équipe, on apprend forcément beaucoup.

Le fait d’avoir participé au mondial et au tournoi des VI Nations avec l’équipe de France des moins de 20 ans vous a-t-il aidé mentalement ?

M.B: Oui, c’est vraiment très costaud. Le rythme était beaucoup plus élevé que le championnat Espoirs dans lequel je suis habitué à évoluer. C’était vraiment génial à vivre. Une Coupe du monde est toujours une très belle aventure.

  J’essaye d’accrocher un maximum de feuilles de matchs 

Pour les deux matchs contre le Leinster et Northampton, vous avez évolué au poste de flanker. Est-ce votre poste de prédilection ?

M.B: Mon poste à moi a toujours été troisième ligne aile. Pendant la Coupe du monde des -20 ans avec l’équipe de France, j’ai un peu dépanné en tant que numéro huit mais ici, avec les Espoirs, j’ai toujours joué au poste de flanker. Après, s’il faut jouer troisième ligne centre, il n’y a pas de problème pour moi.

Quels sont vos objectifs pour l’avenir ?

M.B: Peut-être réussir à jouer un match de Top 14, ce serait vraiment bien. Pour l’instant, j’essaye d’accrocher un maximum de feuilles de matchs avec l’équipe première. Je prends mon temps, je ne suis pas pressé. Je sais que je dois continuer à travailler.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |