Drapeau H Cup - 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe > - Réforme Coupes d'Europe

Les clubs anglais décident le boycott des Coupes d'Europe

Les clubs anglais décident le boycott des Coupes d'Europe

Par Clément Mazella
Dernière mise à jour Le 06/12/2013 à 09:35 -
Par Clément Mazella - Le 06/12/2013 à 09:35
Les clubs anglais ont confirmé jeudi leur refus de participer la saison prochaine à des Coupes d'Europe de rugby organisées par la société actuelle, l'ERC, dont ils contestent la gouvernance.
 

Les clubs anglais persistent et signent. Ils ne participeront pas l'an prochain aux Coupes d'Europe de rugby, tant qu'elles seront sous l'égide de l'ERC. "Les clubs anglais ont à l'unanimité campé sur leur position. Ayant déposé un préavis de départ (de l'ERC, ndlr) en juin 2012, ils ne participeront à aucune compétition organisée par l'ERC à partir de la saison 2014-2015", a indiqué la Ligue anglaise (PRL) dans un communiqué. Cette décision, prise lors d'une réunion d'urgence, fait suite au revirement des clubs du Top 14 qui, après s'être alliés avec eux pour créer une nouvelle compétition continentale, la Rugby Champions Cup (RCC), ont reculé jeudi dernier.

Les Français ont finalement acté une "période transitoire d'une année dans le cadre de la structure actuelle, dès lors que sa gouvernance sera modifiée" et que "la compétition puisse avoir lieu avec les clubs anglais". L'absence de ces derniers devrait donc mécaniquement entraîner celle des Français si ceux-ci s'en tenaient à la ligne énoncée.

Les Ligues française (LNR) et anglaise (Premiership Rugby) avaient créé la RCC le 22 septembre après le blocage de leurs demandes de réforme de l'actuelle Coupe d'Europe gérée par l'ERC: passage de 24 à 20 clubs, qualification pour tous sur la base du classement en championnat, nouvelle répartition financière et nouvelle gouvernance avec plus de pouvoir aux clubs. L'ERC, société organisatrice de l'actuelle Coupe d'Europe, avait proposé de réformer le tournoi sur les trois premiers points. Le dernier est en discussion et constitue un point de blocage majeur selon la PRL. "L'ERC, par sa structure, ne reconnaît pas le rôle des ligues et des clubs dans la conduite et le succès des compétitions de clubs, qui se font sous la gouvernance des fédérations. Les votes au sein de l'ERC sont contrôlés par les Fédérations, alors que la majorité de la valeur commerciale est créée par les clubs indépendants", a dénoncé la PRL jeudi dans son communiqué.

La Premiership "poursuit d'autres voies"

La Ligue française assure pourtant de son côté avoir reçu des garanties de la part de la Fédération française quant à un changement de gouvernance dès la saison prochaine au sein de l'ERC. Un espoir que ne partage visiblement pas les clubs anglais qui ont indiqué, de manière énigmatique, "poursuivre d'autres voies". Car même si le problème de la gouvernance était réglée, une autre pierre d'achoppement existe depuis que la Ligue anglaise a vendu en septembre 2012 à British Telecom (BT) les droits de diffusion du Championnat d'Angleterre ainsi que des matches européens des clubs anglais.

Or l'ERC, seule habilitée à négocier les droits des coupes d'Europe actuelles, a prolongé avec Sky jusqu'en 2018. Liés par ce contrat, les clubs anglais ne peuvent donc pas en l'état actuel des choses disputer une compétition non diffusée par BT. L'absence des clubs anglais en Coupe d'Europe serait en tout cas une première depuis la saison 1998-1999.

 
 

commentaires


  • Listelle607/12/2013 19:48

    Comme d’habitude, lorsque les Français discutent entre eux, ils ont toujours tort. Lorsque d’autres, par exemple aujourd’hui ce serait des anglais, ils ont toujours raison. Moi, par contre, j’ai tendance à trouver que nous avons souvent raison, mais j’ai peut-être tort. Va savoir…

  • many4806/12/2013 23:48

    Cette réunion soit disant urgente, n'est rien d'autre que la réponse des anglais à la situation. Ils n'avaient pas encore répondu et à mon avis avaient tardé à le faire, d'où l'urgence. Et ils ne pouvaient que répondre de cette manière, officiellement. En coulisses, d'autres tractations devront se mettre en route, la situation anglaise n'est pas tenable.

  • many4806/12/2013 23:44

    Sans les anglais, ce sera la 3ème fois en 18 ans, pas grave à mon avis. Une solution sera trouvée.