Coupe d'Europe

Jean-Pierre Lux: "Il est temps d'entamer des négociations véritables"

Le président de l'ERC, Jean-Pierre Lux, réagit vivement aux propos de Midi Olympique relayant la menace des Anglais et Français au boycott des coupes d'Europe.

 
Lux: "Il est temps d'entamer des négociations véritables" - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

"Monsieur le rédacteur,

En tant que Président indépendant du Comité Directeur de l'ERC, je vous écris pour corriger un certain nombre d'inexactitudes parues dans l’édition de vendredi (13 Septembre) du Midi Olympique. Plusieurs informations figurant dans l’interview du Président de la Ligue Nationale de Rugby, Paul Goze ainsi que dans un article intitulé "H de guerre" par Marc Duzan sont toutes simplement erronées et je ne peux les accepter en l’état.

Le futur

Alors qu’il semble que les clubs anglais et français mènent une campagne bien orchestrée suggérant que les tournois européens sont finis, leur proposition pour une compétition anglo-française n’est pas possible car toutes les fédérations y sont opposées. Au cours des 18 dernières saisons, les compétitions de rugby des clubs européens n’ont cessé de se développer et ont généré la somme colossale de 500 millions d’euros pour le sport professionnel grâce à la seule distribution des recettes centrales. Les tournois ont joué un rôle capital en emmenant les clubs sur la scène internationale et en contribuant à élever le niveau dans tous les pays participants. Ces tournois sont appréciés par les joueurs, les entraîneurs, les chaînes de télévision, et surtout par les supporters. Je crois qu'il est maintenant temps d'arrêter l’échange de communiqués de presse et d’ultimatums dramatiques, et d'entamer des négociations véritables visant à consolider les compétitions européennes de rugby.

Prochaine réunion des parties prenantes de l’ERC

Comme il l’est indiqué dans le communiqué de presse qui a suivi la réunion du Comité Directeur de l’ERC à Dublin le 11 Septembre 2013, la proposition selon laquelle l’ERC, en tant que signataire de l'accord actuel, organise la prochaine réunion des parties prenantes, a été acceptée sans aucune objection. Je constate que M. Goze dit que les clubs du Top 14 sont encore prêts à participer aux tournois de l’ERC si le résultat du processus de négociation leur est favorable. L’ERC va donc organiser la prochaine réunion et la nomination d’un médiateur pourra sans doute être acceptable par toutes les parties et aider à la tenue de cette réunion.

Performance commerciale

Les revenus de l’ERC ont augmenté de 106% depuis la saison 2005/2006 et il est prévu qu’ils dépassent les 52 millions d’euros pour la saison 2013/2014. Aucun autre tournoi n’a atteint un tel niveau de croissance. Le tout dernier accord de l’ERC avec la chaîne de télévision Sky Sports reflète une augmentation significative similaire aux augmentations obtenues avec nos partenaires principaux, Heineken et Amlin. Suggérer comme le fait M. Duzan dans ses articles que d'autres options n'ont pas été examinées est tout simplement faux. Toutes les décisions commerciales de l'ERC sont prises à l’initiative du sous comité commercial puis approuvés par le comité directeur (deux entités où siégent des membres de la LNR et de Premiership Rugby) et je rappellerai que le président du sous comité commercial est M. Bouscatel qui n’a jamais trouvé à redire sur les décisions prises (sauf maintenant a posteriori).

Revenus de l’ERC et répartition

Les deux articles contiennent un certain nombre d'inexactitudes en ce qui concerne les revenus et leur répartition. La saison dernière, la contribution de l'ERC aux Fédérations et aux clubs était de 44,3 millions d’euros - chiffre qui a doublé depuis 2005/2006. 85% du montant distribué est partagé entre les six pays européens. Les 15% restants sont distribués aux pays de façon méritocratique en fonction des résultats de leurs clubs dans les tournois. La saison dernière, la LNR a reçu 12,2 millions d’euros, les clubs de Premiership Rugby 10,8 millions d’euros, l’Irlande 6,6 millions d’euros, le Pays de Galles 5 millions d’euros, l’Ecosse 5 millions d’euros et l'Italie 4.6 millions d’euros. En d'autres termes, pour la saison 2012/2013, les clubs français et anglais ont reçu 52% du revenu distribué et cette distribution me semble en rapport avec le nombre de clubs disputant la Heineken Cup (13 anglais et français sur 24 cette année).

Les revenus peuvent-ils être répartis différemment ? Oui bien sûr. Lors des dernières négociations pour l’accord en cours, la participation et la répartition des revenus ont été modifiées avec l’accord de toutes les parties. Cela a représenté une augmentation pour l’Italie. La participation et la répartition des revenus peuvent être à nouveau modifiés mais seulement avec l'accord de l'ensemble des six pays et je peux assurer que tous les autres pays sont d’accord pour en discuter.

D’où proviennent les revenus ?

L’article de M. Duzan ainsi que les commentaires de M. Goze contiennent des suggestions ridicules laissant entendre que l'Angleterre et la France sont les seules sources importantes des revenus de l'ERC. Le succès de nos tournois a été construit sur une fusion des cultures, les styles et la passion des supporters venus des six pays.

Nos contrats télévisuels incluent d’importants apports financiers additionnels de Sky Sports qui a ajouté la République d'Irlande à l’accord initial qui couvrait le Royaume-Uni, et il existe aussi d’importants contrats avec Sky Italia (Italie), TG4 (Irlande), S4C (Pays de Galles) auxquels il faut ajouter des accords TV internationaux en dehors de l'Europe, qui sont maintenant des contributeurs majeurs.

En matière de sponsoring, suggérer que l'Irlande, l'Italie, l'Ecosse et le Pays de Galles ne sont pas d’importants marchés est une fois de plus ridicule. Ce sont des marchés importants et notamment pour notre sponsor principal Heineken. Il suffit de regarder le nombre de spectateurs aux demi-finales et finales au cours des six dernières années pour se faire une idée de la contribution commerciale des seuls supporters irlandais. La Coupe d'Europe est désormais reconnue comme étant le tournoi le plus compétitif des clubs dans le monde, et quiconque imagine qu’une compétition anglo-française serait aussi attractive commercialement est au mieux naïf".

Amitiés sportives,

Jean-Pierre Lux

Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |