Coupe d'Europe > - Montpellier

Jonathan Pélissié (Montpellier): "C’est quasiment fini"


Par Clément Mazella via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/12/2013 à 13:20 -
Par Clément Mazella via Midi Olympique - Le 10/12/2013 à 13:20
Pélissié: "La qualification, c'est quasiment fini"Le demi de mêlée international de Montpellier Jonathan Pélissié revient sur la défaite de son équipe, dimanche sur la pelouse de Leicester (41-32).
 

Vous vous êtes mis dans le rouge tout seul, en début de rencontre face à Leicester...

Jonathan PELISSIE: Oui, effectivement. On est pris sur le vif avec vingt premières minutes catastrophiques. On se retrouve menés 24-3 et cela devient presque irrattrapable. Mais on a aussi pu voir certaines de nos valeurs qui nous ont poussés jusqu’à la fin. Malgré la défaite, cela a été un bon match. Et puis, il faut absolument retenir le positif. On reste sur trois défaites consécutives alors si on retient le négatif, on est au fond du trou. On ne peut pas être plus bas. Il faut qu’on s’accroche au positif pour ressortir de cette situation un peu difficile. C’est compliqué parce qu’on a les armes pour bouger le champion d’Angleterre en titre chez lui, voire même les battre.

Justement, où se situe ce positif ?

J.P: C’est dans l’état d’esprit. Attaquer un match à 24-3 et mourir si près montre qu’on a eu certaines valeurs mentales pour revenir. L’engagement physique a aussi été très important et c’est quelque chose qu’il faut garder.

La qualification est aujourd’hui impossible ?

J.P: Ce sera très, très difficile. Voire quasiment fini. Mais on ne va rien lâcher. Ces gros matchs, contre des équipes de ce calibre, ne peuvent que nous aider à progresser et élever notre niveau.

Au-delà du résultat, avez-vous pris du plaisir sur le terrain ?

J.P: Bien sûr ! Quand un match se termine à 41-32, c’est forcément spectaculaire et agréable à jouer. C’est simplement dommage que ce match ne tourne pas en notre faveur. On a eu les armes et les occasions pour le faire basculer. C’est dommage.

Yoann Audrin disait qu’une nouvelle saison pouvait commencer sur ce match...

J.P: Peut-être, oui. On a su se retrouver sur certains points de rugby et de jeu. C’est positif. Mais il y a quand même la défaite et il faut vite sortir de ce cercle, dès la semaine prochaine.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×