Alex Goode (Saracens) plaqué par Steffon Armitage (Toulon) - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

H Cup, Toulon-Saracens (23-6), statistiques - S. Armitage et Toulon rois des rucks

S.Armitage et Toulon rois des rucks

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/05/2014 à 20:46 -
Par Clément Mazella - Le 24/05/2014 à 20:46
Dans le sillage d'un Steffon Armitage impressionnant, Toulon a remporté la bataille des rucks devant des Anglais qui ont failli dans ce secteur.
 

Une nouvelle fois, Steffon Armitage s'est régalé. Dans son univers: celui des rucks. Véritable poison, il a confirmé - si cela n'était pas encore fait - qu'il est le meilleur au monde au grattage de ballons. Ce samedi, l'Anglais a donné la leçon. Trois pénalités obtenues, symbole de la totale domination du RCT dans le combat au sol. Sur cette finale, les Varois n'ont perdu qu'un seul ruck (sur 76 !) . Une statistique hallucinante, preuve de la solidité physique et de l'organisation collective des hommes de Laporte. Elu homme du match, Armitage a entraîné dans son sillage Smith, Fernandez Lobbe et Hayman. Les Saracens, eux, n'ont pas eu le même ratio d'efficacité (91,1%). Les soutiens ont trop tardé, notamment Burger et la deuxième ligne, bien loin de leurs copies rendues en demi-finale contre Clermont.

Et puis, Toulon, comme bien souvent, a eu une précision chirurgicale. Wilkinson termine avec 100% de réussite au pied et la conquête n'a perdu aucune de ses munitions, que ce soit en touche ou en mêlée. Les plus tatillons pourront signaler une petite faiblesse en mêlée, avec quatre pénalités concédées. Mais toutes sur introduction anglaise. Offensivement, le RCT, malgré une possession équilibrée (48-52), s'est montré plus tranchant (4 franchissements contre 1) et surtout bien plus réaliste avec deux essais. Et que dire de la défense ? Smith, Bastareaud et Burden ont enchaîné les plaquages dévastateurs. Certes, un léger déchet à signaler (87% d'efficacité). Mais jamais les Saracens n'ont trouvé la solution. Un exploit puisque les Anglais possédaient la meilleur attaque de la compétition, le meilleur marqueur d'essais (Ashton) et demeuraient l'équipe qui réalisait le plus de franchissements (9,9/match). Des signes qui prouvent bien que la victoire de Toulon est tout simplement logique. Et incontestable.

Statistiques Toulon-Saracens
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×