Glasgow Toulon - 18 janvier 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

H Cup - Toulon: Costaud et sans fioriture

Toulon: Costaud et sans fioriture

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/01/2014 à 20:49 -
Par Clément Mazella - Le 18/01/2014 à 20:49
S'il n'a pas eu à forcer son talent, Toulon a eu le mérite de faire les choses comme il fallait pour obtenir un quart à domicile. Le deuxième consécutif...
 

Le champion d'Europe Toulon s'est offert l'avantage non négligeable de poursuivre la défense de son titre à domicile en quarts de finale après son succès samedi (15-8) chez les Ecossais de Glasgow lors de la 6e journée. Avec 24 points, les Varois sont assurés de terminer parmi les quatre meilleurs premiers de poule, mais ils devront attendre les derniers matches de dimanche pour connaître l'adversaire qu'ils accueilleront au stade Mayol en 4, 5 ou 6 avril.

Troisième quart en trois participations (après 2011 et 2013), le deuxième consécutif à domicile... Pour les Toulonnais, la belle histoire en Coupe d'Europe se poursuit. Malgré un début de saison marqué par l'inconstance, Toulon a rempli un de ses premiers objectifs de la saison. Et ses joueurs, parfois décevants ces dernières semaines, ont su faire le nécessaire sur un terrain gras typique de l'hiver écossais. Leur pack solide et l'inévitable Jonny Wilkinson, habitués aux rudes conditions météo du nord de l'Angleterre, ont été précieux. "C'est vrai que j'ai joué treize saisons à Newcastle, j'ai l'habitude même si c'est toujours difficile de savoir exactement quoi faire", a admis "Wilko", qui a inscrit les 15 points de son équipe (5 sur 7 au pied). "Mais l'important, c'était que l'équipe reste complètement ensemble en défense et en attaque, qu'on essaie de construire un match dès le début, plein de puissance, d'énergie positive où on essaie de finir plus fort que l'autre équipe". Les champions d'Europe avaient choisi la stratégie qui leur avait réussi la semaine dernière contre Cardiff: s'appuyer sur son paquet d'avants.

Une première ligne impressionnante

Emmenés par une première ligne Sheridan-Burden-Hayman impressionnante d'impacts, ils ont imposé l'épreuve de force à une équipe animée d'une farouche volonté de jouer, à l'image de son triangle arrière Matawalu-Maitland-Hogg. Ils ont dompté les relances du trio lors de la première période jouée contre le vent (6-3), avant de capitaliser sur l'indiscipline écossaise en deuxième. Un essai de Chris Fusaro (64e) a relancé les Ecossais dans la course à la deuxième place qui leur aurait permis d'être reversés en Challenge européen. Et les "Warriors" auraient bien pu surprendre tout le monde si Lamont avait mieux négocié une contre-attaque (76e) ou sur la longue séquence suivante devant la ligne d'essai toulonnaise dans les quatre dernières minutes qui a buté sur la défense du RCT.

"La semaine dernière, après la victoire contre Cardiff, on s'était dit qu'on recommençait tout à zéro. Là, on revoit un état d'esprit qu'on avait un peu perdu en ce début de saison, c'est bien, s'est réjoui Mathieu Bastareaud. On s'est souvent contenté du moyen cette saison mais on a un statut à assumer, on se doit d'être à 200% tous les week-ends." Les Toulonnais ont désormais deux mois et demi pour se préparer à tenir leur rang sur la scène continentale.

 
 

commentaires


  • treizeur19/01/2014 18:18

    Sorti d'on ne sait où... remplaçant des Sharks quand même, derrière un certain Bismark DuPlessis...!

  • SUDOUEST19/01/2014 13:54

    @eurosport_test-427c45a4a32d57e2ebdf25e615406d7f:disqus : ... j'espère pour toi que Masoe ne te lira pas ... ou alors fais nous passer l'adresse de l'hosto ... tu préfères des fleurs ou des chocolats ? ... L'OLA

  • PanamaRockets19/01/2014 10:47

    Burden me fait penser au talonneur des Saracens, Brits je crois. J'adore le voir partir balle en main