Trophée H Cup - 2012 - Aviva Stadium - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

H Cup: Les Anglais menacent de se retirer

Les Anglais menacent de se retirer

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 09/09/2013 à 19:14 -
Par Midi Olympique - Le 09/09/2013 à 19:14
En pleines négociations sur le futur de la reine des compétitions européennes, le président des Saracens envisage le retrait des clubs anglais, dès la saison prochaine.

Les négociations entamées il y a un an autour de la H Cup, sa formule et la répartition des gains, ont connu ces derniers jours une montée en gamme. Alors que les réunions à répétition n’ont toujours pas permis de parvenir à un accord entre les différents pays représentés, l’impatience se fait de plus en plus grande et le président des Saracens, Nigel Wray, lâchait il y a quelques jours une annonce qui fait l’effet d’une bombe. "Va-t-on connaître une période pendant laquelle les clubs anglais ne participeront plus (à la H Cup, N.D.L.R.) ? Oui, je le pense. Même si je ne l’espère pas". Une pierre dans le jardin de l’ERC, principalement administrée par les nations celtes et face à laquelle Français et Anglais peinent à se faire entendre. Le jeu des négociations bat son plein et Wray, conscient de l’importance de son annonce, ne le nie pas. "Nous nous devons d’envisager cette menace car, quand vous n’êtes jamais écouté, il convient de changer de système".

L’éventualité pèse sur la saison 2014-2015, pour laquelle Français et Anglais souhaiteraient un passage de 24 à 20 clubs, mais aussi une répartition égale des sommes perçues par les clubs entre les trois championnats prenant part à la compétition (Top 14, RaboDirect Pro 12 et Premiership). Des demandes auxquelles l’ERC oppose pour l’instant la volonté d’un statu quo.

Les Gallois appellent à la concertation

L’annonce, évidemment, n’a pas manqué de faire réagir. Notamment côté gallois, où le président de la Fédération (WRU) Roger Lewis a immédiatement tenté de calmer le jeu, dans les colonnes du Western Mail. Tout en rappelant aux Anglais leurs responsabilités: "Il faut absolument nous assurer que la compétition se poursuive et que les clubs anglais reviennent autour de la table, reprennent les négociations pour parvenir à une issue positive car le problème actuel, ce sont les Anglais qui l’ont créé. Les Anglais doivent désormais revenir négocier pour le régler".

Initialement solidaires des Anglais sur ce dossier mais doublés par ces derniers dans l’affaire des négociations des droits TV, les clubs français n’ont pour l’instant pas réagi à ces annonces. Depuis l’ouverture et s’ils défendent ces positions, les Français n’ont encore jamais avancé de telles perspectives. Alors, menace véritable des Anglais ou effet de manche pour mettre la pression et obtenir gain de cause ? Les réunions prévues de nouveau dans les semaines à venir devront y répondre rapidement. Au risque de voir la reine des compétitions européennes en péril.

 
 

commentaires


  • Loohr10/09/2013 20:03

    Réponse sur un ton très sympathique. Figure toi que je connais les répartitions de droits actuelles et je sais que les anglais veulent une répartition de 33% pour chaque championnat. Mais, c'est drôle, aujourd'hui, on voit que les français sont solidaires des anglais, comme je l'évoquais dans mon message.

  • fredlolo10/09/2013 11:48

    Les anglais vont la gagnée cette année alors !!!

  • Tartas4010/09/2013 08:42

    On ne peut pas avoir le beurre, et l'argent du beurre !