Coupe d'Europe - - Clermont

H Cup 2013-2014 - Nalaga cité, Clermont fulmine

Expulsé temporairement face au Racing pour un jeu dangereux, l’ailier fidjien Napolioni Nalaga est également cité. Et manquera la réception des Harlequins, ce week-end.

 
Nalaga cité, Clermont fulmine - Rugby - Coupe d'EuropeDPPI
 

La défaite au Racing (13-9) a laissé des traces dans le camp clermontois. Sur le plan comptable, tout d’abord, puisque les Clermontois se retrouvent à préparer un match à élimination directe, déjà, face aux Harlequins, également battus en ouverture de la compétition. Surtout, les Auvergnats pourraient avoir perdu une de leurs armes fatales lors de leur déplacement en Île-de-France. Cible d’un carton jaune à la 63e minute, pour avoir jeté son genou en avant au moment d’entrer en contact avec Marc Andreu, Napolioni Nalaga se retrouvait sanctionné pour jeu dangereux et laissait ses partenaires à quatorze pour dix minutes. Surtout, l’ailier fidjien aux 21 essais la saison dernière se retrouve cité pour ce geste à l’issue de la rencontre. Et se retrouve d’autorité suspendu, le week-end à venir, pour la réception importantissime des Harlequins.

Une situation face à laquelle le club auvergnat a fait part de sa colère, via son site internet et communiqué maniant l’ironie: «Le carton jaune était déjà ridicule, la citation devient grotesque!» s’emporte le vice-président Jean-Marc Lhermet. "Cette citation franchit un nouveau cap vers la dénaturation de notre sport. Le rugby est un sport de contact, à aucun moment Nap’s ne cherche délibérément à blesser le joueur adverse qui se jette dans ses genoux. Je veux bien rencontrer ces messieurs, derrière leurs bureaux, afin qu’ils m’expliquent comment faire une percussion sans avancer le genou, que nous cherchions ensemble le texte de l’IRB qui mentionne le fait qu’il est interdit de lever les genoux lorsque l’on coure. Je pousserai le ridicule en leur expliquant que si on avance l’épaule sans lever le genou … on tombe!"

Rougerie ou Buttin ?

Franck Azéma, l’entraîneur des trois-quarts auvergnats, prolonge la pensée de son dirigeant: "Qu’est ce que je dois apprendre à mes joueurs ? Que lorsqu’ils vont au contact leur priorité doit être de protéger leurs adversaires ? Soyons sérieux, que veut-on faire de ce sport ? Franchement, j’apprécie le courage de Marc Andreu qui a eu la volonté, avec un lourd déficit en poids, de se jeter dans les jambes de Nap’s pour l’arrêter, mais c’est un fait de jeu, rien d’autre ! Bientôt, on dira que prendre un coup d’épaule ça fait mal et que les attaquants doivent mettre les mains en avant, puis on inventera une règle!".

Sans préjuger de la volonté de la Nalaga de blesser ou non son adversaire en lançant son genou en avant, restent les faits: Clermont devra faire sans son Fidjien, machine à marquer mais également coupable de choix litigieux en fin de rencontre sur la pelouse du Racing. Pour le remplacer plusieurs options s’offrent aux Auvergnats. Parmi celles déjà utilisées cette saison, deux semblent prédominer: titulariser Buttin ou faire glisser Rougerie à l’aile, comme lors du déplacement à Nice il y a deux semaines, pour ouvrir la porte à un retour au centre de Stanley, excellent depuis le début de la saison.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |