Delpoux - Perpignan - 4 octobre 2013 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe > - Perpignan

H Cup 2013-2014 - Marc Delpoux (Usap): "On ne va pas galvauder la H Cup"

Delpoux: "L'Usap ne va pas galvauder la H Cup"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/10/2013 à 12:35 -
Par Midi Olympique - Le 09/10/2013 à 12:35
S'il reconnaît la nécessité d'économiser certains joueurs, le manager de Perpignan, Marc Delpoux, assure que son équipe jouera "à fond" sa chance dans une poule très ouverte de Coupe d'Europe. Elle débute la compétition samedi par un déplacement à Gloucester.
 

La victoire à Biarritz, vendredi soir dernier, a-t-elle apporté une certaine sérénité avant d'aborder la H Cup ?

Marc DELPOUX: Il y a toujours de la sérénité quand on gagne. Il y en a moins dès lors qu'on subit un échec. Avant le bloc de matchs qui réunissaient la réception de Montpellier, le déplacement à Brive, la réception du Stade toulousain et le déplacement à Biarritz, on espérer remporter trois rencontres sur les quatre. En ce sens, les choses ont été faites et elles ont été bien faites. Notamment en finissant ce bloc par ce succès à l'extérieur. Évidemment, il y a cette déconvenue à Brive au milieu (défaite 6-31, NDLR). Mais à priori, on n'est et on ne sera pas les seuls à en connaître une là-bas. Forcément, aujourd'hui, on travaille davantage dans le calme et la sérénité. Surtout qu'on retrouve des joueurs importants de l'effectif.

Dans quel état d'esprit appréhendez-vous cette première journée de H Cup, avec ce déplacement à Gloucester samedi ?

M.D: On va jouer cette compétition à fond dans la mesure de ce que l'on peut faire, c'est-à-dire avec, à l'esprit, la nécessité d'économiser pas mal de joueurs. Sione Piukala avait quelques petits problèmes d'épaule. On a donc décidé de le laisser au repos ce week-end, tout comme Sébastien Vahaamahina qui avait besoin de souffler. On sait aussi que, derrière cette période européenne, il y aura deux derniers matchs difficiles avant une trêve internationale, à savoir la réception de l'Union Bordeaux-Bègles, dont on a la plus grande peur, et le déplacement à Oyonnax. 

Que visez-vous dans cette compétition européenne ?

M.D: Notre logique, c'est que l'on se trouve dans une poule très ouverte (avec aussi le Munster et Edimbourg, NDLR), donc dans laquelle nous avons toutes nos chances. On ne prendra pas tous les risques pour cette compétition mais disons que selon nos résultats, on avisera. Alors on ne va pas dire non plus qu'on va aborder ce premier match à Gloucester sans pression car à titre personnel, je n'ai jamais connu de quart de finale de H Cup. J'en ai envie. On a tous envie d'y aller. On s'est battu une saison entière pour avoir le droit de disputer la H Cup. Maintenant, on ne va pas la galvauder.

Midi Olympique
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×