Victoire Toulon - Jonny Wilkinson et sa femme - Toulon-Saracens - 24 mai 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Finale H Cup, RCT-Saracens (23-6) - Jonny Wilkinson: "Je ne pouvais pas demander plus à l'équipe"

Wilkinson: "Je ne pouvais pas demander plus à l'équipe"

Par AFP
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/05/2014 à 22:02 -
Par AFP - Le 24/05/2014 à 22:02
Sobre comme à son habitude, le Toulonnais Jonny Wilkison, ne s'est pas laissé gagner par l'euphorie. "C'est un beau cadeau mais il faut passer vite à la suite", a déclaré l'Anglais qui fête ses 35 ans ce dimanche.
 

Est-ce que c'est le match tel que vous l'avez rêvé ?

Jonny WILKINSON: Plus on joue, plus on se rend compte qu'on n'a jamais le contrôle d'un match, je n'avais aucune idée de ce qui allait se passer. On savait que ce serait compliqué. Mais en termes de résultat, je ne pouvais pas demander plus à l'équipe. Les contributions individuelles ont été phénoménales. Du N.1 au N.23, ça a été merveilleux de les voir travailler ensemble, se relever, donner toujours plus... Le résultat est magnifique. C'est une formidable récompense pour une saison longue et qui n'a pas toujours été facile. C'est une expérience qui va rester en nous toute notre vie.

C'est un beau cadeau pour votre anniversaire ou pensez-vous déjà au Bouclier ?

J.W.: Oui c'est un beau cadeau mais il faut qu'on passe vite à la suite. On sait que le challenge qui nous attend le week-end prochain sera quelque chose de très grand contre Castres, qui a montré qu'ils sont capables de battre tout le monde. Ils l'ont fait l'année dernière. Il faut se préparer, retrouver l'énergie pour un gros, gros match. Je suis sûr que les joueurs se tournent déjà vers le prochain match.

Vous avez connu un début de match compliqué. Etait-ce dû à la crispation ou à la qualité des Saracens ?

J.W.: C'est surtout la qualité de leur équipe. Ils ne sont pas premiers du Championnat anglais et en finale de Coupe d'Europe par hasard. Ils ont joué avec beaucoup d'intensité, ils ont de l'expérience, des solutions à tous les postes... C'était important pour nous de ne pas paniquer, de ne pas trop se fatiguer, de rester patient, de savoir qu'on allait trouver un moyen de rentrer dans le match, de marquer des points. Un match de 80 minutes, ça évolue. C'est quelque chose de difficile à faire mais on a des joueurs d'expérience comme Juan Martin Fernandez Lobbe, Juan Smith, Bakkies Botha, Matt Giteau Mathieu Bastareaud qui ont pris pas mal de responsabilités. Heureusement qu'ils l'ont fait, ça a apporté quelque chose. Je suis ravi de faire partie de cette aventure qui va durer encore une semaine.

Jonny Wilkinson vient saluer l'arbitre Alain Rolland - Toulon-Saracens - 24 mai 2014
Jonny Wilkinson vient saluer l'arbitre Alain Rolland - Toulon-Saracens - 24 mai 2014 - Icon Sport