Coupe d'Europe

ERC: Aucune avancée significative sur la réforme des coupes d’Europe

Aucune avancée n’a été enregistrée ce mercredi sur le format des coupes d’Europe lors d’une réunion de l’ERC à Dublin. Il y a pourtant urgence…

 
Aucune avancée significative sur la réforme des coupes d’Europe - Rugby - Coupe d'EuropeReuters
 

Une réunion pour pas grand-chose. Ce mercredi, à Dublin, l’ERC n'a enregistré aucune avancée significative, alors que les clubs anglais et français ont menacé de boycotter les compétitions européennes la saison prochaine et de créer, à compter de la saison 2014-2015, leur propre compétition. "D'après les premiers retours de cette réunion, chacun campe sur ses positions, il y a même un risque de fossilisation supplémentaire", a précisé à l’AFP une source de la Ligue nationale de rugby, non présente à Dublin. Nous sommes partis d'un constat commun, à savoir qu'il y a urgence. Les clubs sont excessivement préoccupés".

L’ERC a précisé dans un communiqué "qu'un certain nombre de propositions avaient été faites, sans qu'aucune n'ait été acceptée par l'ensemble des parties". De ce fait, une autre réunion sera organisée très prochainement "pour tenter de trouver une solution définitive". Mais l’ERC n’a pas encore prévue de date. Par ailleurs, l'organisme a réaffirmé "que les compétitions européennes des clubs de rugby devaient être organisées par l'ERC et que tout éventuel tournoi transfrontalier devra être approuvé par l'IRB et les fédérations concernées, qui sont actionnaires de l'ERC". Tuant ainsi l'idée des Anglais et des Français.

Les Celtes s’estiment lésés

Les clubs français et anglais, poids lourds économiques et sportifs du rugby européen, demandent une refonte des compétitions s'appuyant sur un système de qualification homogène, qui entraînerait une réduction de 24 à 20 du nombre d'équipes en Coupe d'Europe. Les Celtes (Irlandais, Ecossais, Gallois) et Italiens, qui évoluent en Ligue celtique, s'estiment lésés par ces propositions et y voient une volonté de les affaiblir.

"Nous avons proposé des solutions pour limiter les pertes des Celtes qui n'ont pas été acceptées. Nous sommes dans une situation où les Celtes sont privilégiés: financièrement d'abord, mais aussi parce que le siège de l'organisme (ERC) est sur leur territoire (Dublin), le fonctionnement de l'organisme est assuré par des gens de leur culture...", a déclaré la même source de la LNR. Bref, la situation reste la même pour le moment et rien ne change.

Problème sur la diffusion des matchs

Autre problème de taille: la Ligue anglaise a annoncé avoir signé avec British Telecom pour la diffusion des matches européens des clubs britanniques à partir de 2014-15. Or, l'ERC considère ce contrat "illégal" car, selon son règlement, il est le seul organe habilité à négocier les droits de diffusion. L'ERC, contre l'avis de certains actionnaires, a d'ailleurs déjà prolongé son contrat avec Sky jusqu'en 2018.

"L'histoire du contrat anglais n'est pas plus réglé que le contrat qui lie l'ERC à Sky, a souligné à l'AFP le représentant de la LNR. Mais avec les Anglais, il existe des solutions qui peuvent nous permettre de nous affranchir de cette situation pour poursuivre les négociations". Le débat reste ouvert mais le problème demeure toujours…

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |