Fritz Lee - Clermont Racing - 23 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Clermont - Fritz Lee, joker gagnant

Fritz Lee, joker gagnant

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/12/2013 à 16:03 -
Par Clément Mazella - Le 04/12/2013 à 16:03
Trois matchs à peine... c'est le temps qu'il a fallu à Fritz Lee pour convaincre les dirigeants de Clermont. Sa capacité à s'intégrer a de quoi impressionner.

Le N.8 samoan Fritz Lee était arrivé à Clermont pour trois mois en tant que joker médical: trois matchs plus tard, le club auvergnat a décidé de l'engager pour trois saisons pour exploiter à plein sa puissance et sa soif de jeu. "C'est une grosse surprise, un superbe joueur. Si tous les jokers médicaux pouvaient être aussi performants !". Comme ses partenaires, le talonneur Benjamin Kayser n'en revient pas: "Il s'est bien intégré, il échange beaucoup avec nous. J'ai l'impression qu'il est là depuis très longtemps". Peu de monde en France connaissait Fritz Lee. Son nom était surtout associé à une impressionnante "cravate" sur le demi de mêlée Luke Hamilton lors d'un match de Championnat néo-zélandais en 2010 qui lui avait valu un carton rouge... et des dizaines de milliers de clics sur YouTube.

Mais le colosse de 25 ans (1,90 m, 107 kg) ne veut pas qu'on garde de lui cette image. D'autant que s'il a hérité de ses racines samoanes un goût prononcé pour les plaquages destructeurs, il a très rarement été sanctionné pour de mauvais gestes. "Je veux montrer que je ne suis pas seulement un gros plaqueur, mais que je peux travailler dur pour l'équipe, explique-t-il de sa voix grave. Je n'ai pas pour ambition d'avoir un nom célèbre, je veux juste faire de mon mieux et aider Clermont à être au top niveau." L'ancien international néo-zélandais à VII est venu chercher du temps de jeu à Clermont après avoir joué les doublures ces dernières saisons dans la franchise néo-zélandaise des Waikato Chiefs, double champion en titre du Super 15. Et la perspective qui s'est ouverte à lui cette semaine, avec sa signature jusqu'en 2017, le ravit.

Complément de Chouly

"C'est un nouveau challenge pour moi, une nouvelle étape dans ma vie de joueur. Je me sens en forme en ce moment. Je n'ai pas beaucoup joué de matches en Super 15, donc j'ai de la fraîcheur pour relever ce défi", explique le joueur, arrivé le 25 octobre avec sa femme et son petit garçon de quatre mois. "Je connaissais quelques joueurs ici, comme Sivivatu. J'aime bien le style de jeu pratiqué et je veux m'intégrer dans ce projet", ajoute-t-il.

Son adaptation est déjà réussie, "surprenante même", note l'entraîneur des trois-quarts et futur entraîneur en chef Franck Azéma. Son match face au Racing-Métro, où il a enfoncé la friable défense francilienne et fait jouer ses partenaires, tout en s'offrant quelques percées, a montré à l'encadrement clermontois toute l'utilité de sa force de perforation, dans un profil complémentaire de l'autre numéro 8, Damien Chouly. "C'est important d'avoir un tel joueur. On avait bien sûr identifié ses qualités, mais c'est bien d'en avoir la confirmation aussi vite. On pensait faire une bonne pioche, mais j'espère qu'il n'a pas fini de nous étonner", sourit Azéma. "C'est facile de jouer après lui car il avance souvent, il met l'équipe dans le bon sens", ajoute le demi de mêlée Thierry Lacrampe, qui a joué juste derrière lui ces trois derniers matches. Alors que Clermont a encore tout à faire pour assurer sa qualification, il va découvrir samedi le style de jeu particulier de la Coupe d'Europe. Et lui comme ses partenaires espèrent qu'il y connaîtra le même rendement qu'en Top 14.