Claassen - Ospreys Castres - 13 décembre 2013 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

4e journée H Cup - Ospreys-Castres (21-12) - Le CO tout près de la sortie

Castres tout près de la sortie
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/12/2013 à 23:04 -
Par Fabien Pomiès - Le 13/12/2013 à 23:04

Castres n'a jamais trouvé la faille et s'est incliné aux Ospreys (21-12). Ce revers, sans bonus défensif, compromet sérieusement ses chances de qualification.

 

Dans un Liberty Stadium à moitié vide, les Castrais ont probablement dit au revoir aux quarts de finale de la H Cup. Défaits par les Ospreys (21-12), ils ne ramènent même pas le bonus défensif du pays de Galles. Et se retrouvent désormais à cinq points du Leinster qui jouera samedi à domicile face à Northampton. Trop maladroits et trop pénalisés, les joueurs castrais n'ont pas non plus été aidés par l'arbitre en seconde mi-temps.

Il y a au moins une chose qui ne change pas lorsqu'on évoque les Ospreys. Cette saison, en H Cup, la franchise galloise a inscrit 55 points. Tous ont été marqués par leur ouvreur, Dan Biggar, encore auteur d'un sans-faute ce vendredi soir (7/7, 21 points). Une semaine après avoir fait le strict minimum à Pierre-Antoine (15-9), les joueurs du Castres Olympique ont remis le couvert face aux Ospreys. Mais pas avec le même résultat (sans essai de chaque côté en revanche). En première mi-temps, les Tarnais ont souffert du rythme imposé, même si le manque de puissance physique des Gallois a permis au CO de ne pas trop reculer et de s'exposer sur les troisièmes ou quatrièmes temps de jeu. Les Ospreys s'en sont remis à l'indiscipline castraise pour scorer et prendre un peu d'avance (28e, 12-6).

Zéro point en seconde période

On a même cru que le carton jaune de Rémi Tales (28e) allait faire basculer le CO sur la pente descendante. Mais avec de la patience, les champions de France sont restés dans le match. D'abord grâce à sa mêlée (33e) bonifiée par Kockott (12-9), avant d'égaliser à la sirène sur une nouvelle pénalité. 12 points à la pause, ce sera aussi le total des Tarnais à la fin du match. La faute à un arbitrage souvent étrange (notamment en mêlée et dans les rucks, où les Gallois ont gêné constamment les sorties de balles) et à une conservation du ballon bien trop imprécise.

Le coaching des entraîneurs du CO n'aura rien changé à un second acte très brouillon. L'indiscipline castraise a offert à Dan Biggar les munitions pour prendre le large. Même ballon en mains, Castres s'est montré incapable de profiter des espaces dans le deuxième rideau. Aucun joueur n'a franchi le mur gallois en défense. Dans les rucks, Justin Tipuric, désigné homme du match, a pris un malin plaisir à contester les ballons. Au Liberty Stadium, les Castrais ont déjoué et n'ont pas trouvé de solution. Les quarts de finale paraissent désormais loin...

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

Votre dose de sport quotidienne livrée tous les matins dans votre boîte mail

 
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×