Yoann Huget - toulouse bayonne - 24 aout 2013 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

2e journée H Cup, Saracens-Stade toulousain (présentation): Toulouse part en croisade

Toulouse part en croisade

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/10/2013 à 12:15 -
Par Midi Olympique - Le 18/10/2013 à 12:15
Défi de taille ce soir pour les Toulousains qui se rendent à Wembley pour affronter les Saracens, demi-finalistes l'an passé et invaincus en championnat.
 

LE CONTEXTE

C'est le choc de la poule 3. Fort de son succès bonifié sur ses terres contre les Italiens de Zebre, le Stade toulousain aborde son déplacement de la meilleure des manières. Les Saracens quant à eux sortent d’une douloureuse, mais précieuse victoire acquise au Connacht. Pour la première fois de l’histoire fac eà une équipe française, la rencontre est délocalisée à Wembley. Mais afin de terminer premiers de cette poule, les Rouge et Noir devront l’emporter hors de leurs bases. Un combat idéal pour s’évaluer et mesurer où en sont les hommes de Guy Novès. Mais à domicile, les Anglais entendent bien se sortir du piège toulousain. La pression est sur les Anglais, demi-finalistes de l'épreuve l'an passé.

LES EQUIPES

Icon Sport

Pour accueillir le Stade toulousain, les Saracens alignent leur meilleure équipe du moment. Alex Goode prendra place à l’arrière, Chris Ashton sera titulaire à l’aile. La charnière sera composé de Neil de Kock et d’Owen Farrell. Billy Vunipola débutera au poste de troisième-ligne centre. Au talonnage, Schalk Brits sera quant à lui aligné d’entrée. Le capitaine anglais est l'infatigable Steve Borthwick.

Petite surprise du XV de départ toulousain, Clément Poitrenaud, débutera au centre, aux côtés de Florian Fritz, à nouveau capitaine. La charnière sera formée par Jean-Marc Doussain et Luke McAlister. Gillian Galan quant à lui prendra place au poste de troisième ligne centre, accompagné par Thierry Dusautoir et Yannick Nyanga. Au talonnage, Christopher Tolofua sera titulaire. Yann David, touché aux côtes, est forfait. Un temps incertain, Gaël Fickou, tout juste remis de sa blessure à la cheville, sera sur le banc.

ILS ONT DIT

PA Sport

Owen Farrell, l’ouvreur des Saracens, connait les erreurs qu’il ne faudra pas reproduire face à Toulouse: "Face au Connacht, quand nous avons eu une bonne occupation du terrain, nous avons réussi à jouer de bons coups. Nous avons eu un certain nombre d’occasions. Nous apprenons de nos erreurs. On les a examinées, afin de préparer pour Toulouse".

Thierry Dusautoir, le troisième ligne toulousain, s’attend quant à lui à un gros choc: "Les Saracens sont l'ogre de cette poule. C'est un adversaire qu'on est largement capable de battre mais il nous faudra jouer notre meilleur rugby ce jour-là. C'est le genre de défi stimulant qui ajoute de la magie à la Coupe d'Europe".

LA STAT

1. Première historique pour les Saracens: délocaliser un match de Coupe d’Europe à Wembley face à une formation française. L’ambiance de ce stade mythique d’Angleterre, contenant 90 000 places, décuplera à coup sûr la motivation des Sarries. Près de 50 000 places ont d’ores et déjà trouvé preneurs.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×