Ouedraogo - Montpellier Ulster - 19 octobre 2013 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

2e journée H Cup - MHR-Ulster (8-25): Montpellier, la sale affaire

Montpellier, la sale affaire

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/10/2013 à 09:53 -
Par Rugbyrama - Le 21/10/2013 à 09:53

Après avoir manqué le bonus offensif à Trévise, les Montpelliérains ont réalisé une très mauvaise opération en perdant à domicile contre l'Ulster (8-25).

 

L'adage dit qu'un homme averti en vaut deux. Les Montpelliérains le savaient bien. Ils en avaient parlé toute la semaine. Pourtant, cela n'a pas suffi face à cette belle équipe de l'Ulster. Les joueurs de Fabien Galthié, beaucoup trop pénalisés, pas assez conquérants et concentrés sur les phases importantes, ont subi la loi des Irlandais. Une défaite à domicile (25-8), dans leur stade Yves-du-Manoir, qui pèsera lourd dans la course à la qualification. Mais plus que la contre-performance, c'est la manière qui inquiète.

Derrière au score après un essai de Trimble consécutif à une belle action collective (3-7, 11e), les Montpelliérains ne parvenaient pas à renverser la tendance. La défense irlandaise, très propre, prenait le dessus quasiment à chaque fois. Alors que dans le même temps, les incursions de l'Ulster offraient bien souvent des pénalités à Pienaar d'alourdir la marque. En manque de réussite dans ce premier acte (trois échecs), le demi de mêlée irlandais laissait le MHR dans le match jusqu'à la pause.

L'indiscipline condamne définitivement Montpellier

Mieux rentrés dans la seconde période, les Héraultais inscrivaient un essai un peu litigieux par l'intermédiaire de Yohan Audrin (8-13, 49e). Fabien Galthié espérait certainement voir ses protégés partir définitivement à l'attaque, lancés par cette réalisation. Mais ils retombaient dans leurs travers. Fautes de main, indiscipline récurrente, mauvaises inspirations, les Montpelliérains n'arrivaient toujours pas à mettre l'Ulster en difficulté. Pire, ils voyaient leurs adversaires prendre le large au fil des minutes.

A cinq minutes de la fin, alors que les Héraultais se trouvaient à quelques centimètres de la ligne d'essai, Sicard lâchait le ballon au moment d'aplatir. Les Irlandais partaient en contre et obtenaient une pénalité. Celle de trop. Celle qui achevait les espérances et le moral montpelliérains. Parfait dans cette deuxième période, Jackson se régalait (8-22, 75e). La marche était trop haute. Même en étant prévenus, les coéquipiers de François Trinh-Duc n'ont rien pu faire. Les voila désormais troisièmes de la poule, avant un déplacement crucial sur la pelouse de Leicester

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

Votre dose de sport quotidienne livrée tous les matins dans votre boîte mail

 
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×