Coupe d'Europe

2e journée H Cup, MHR, François Trinh-Duc: "On ne baisse pas les bras mais..."

Vaincus sur leur terrain par l'Ulster samedi (8-25), les Montpelliérains ont grandement hypothéqué leurs chances de qualification pour les quarts de finale. Malmenés par les Irlandais, dans le jeu aérien notamment, les Héraultais sont amers. A l'image du demi d'ouverture François Trinh-Duc.

 
Trinh-Duc: "On ne baisse pas les bras mais..." - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Quel est votre sentiment à l'issue de cette première défaite à domicile en H Cup ?

François TRINH-DUC: C'est une désillusion... On pensait mieux faire que ça et on voulait rester invaincu chez nous cette saison. La première mi-temps a été difficile. Alors que nous subissions, les Irlandais se sont montrés très réalistes. Ils ont produit un jeu simple et nous n'avons pas su répondre présents, surtout sous les ballons hauts. Encore une fois, l'équipe n'a pas su s'adapter à l'arbitre et s'est faite sanctionner à de nombreuses reprises. On ne peut pas gagner un match de ce niveau en concédant autant de pénalités. En deuxième période, on est revenu avec un peu plus d'envie, même si ce n'est pas sur l'envie que nous avons avons fauté. C'est plus notre manque de réalisme qui nous coûte la victoire.

Vous avez semblé très fébriles, notamment sous les nombreuses chandelles irlandaises. Que s'est-il passé ?

F.T.-D: C'est vrai que nous avons fait trop de fautes de main, mais il faut dire que nous étions confrontés à une belle défense... Je ne sais pas, c'est un tout. Je crois que l'équipe n'a pas pris le match par le bon bout. On y a mis tout ce qu'on avait et c'est dommage. Nous sommes tous très déçus.

Sachant que le MHR se déplacera à Leicester lors de la prochaine journée, avez-vous d'ores et déjà tiré un trait sur un quart de finale ?

F.T.-D: Je ne sais pas, c'est toujours délicat de se qualifier en phase finale de H Cup. C'est vrai qu'il faut gagner au moins cinq matchs généralement, et tous ceux à domicile, pour aller en quart de finale. On ne baisse pas les bras mais ça va être compliqué.

L'Ulster est présent en H Cup depuis toujours, alors que Montpellier débute seulement sa troisième participation. Est-ce le métier qui rentre ?

F.T.-D: L'Ulster est une équipe qui a plus d'expérience que nous, plus de vécu aussi. Nous, on commence à en avoir mais peut-être que ça ne suffit pas à ce niveau-là...

L'arbitrage du Gallois M. Hodges a posé question parfois samedi. Quel est votre sentiment à ce sujet ?

F.T.-D: Il y a un arbitre, il est là pour juger... Mais c'est vrai que nous avons peiné à nous adapter. C'était déjà le cas à Trévise le week-end dernier alors le problème vient forcément de nous. Il faut le trouver et savoir mieux s'adapter que ça parce que ça nous coûte cher.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |