Article
commentaires
Coupe d'Europe > - Montpellier

2e journée H Cup - Mario Ledesma (Montpellier): "C’est une belle équipe, j’aurais aimé la jouer"

Ledesma: "Avec l'Ulster, on monte en catégorie"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/10/2013 à 17:33 -
Par Midi Olympique - Le 16/10/2013 à 17:33
Le MHR reçoit l’Ulster samedi à 16h40, lors du choc des co-leaders de la poule 5. Le coach des avants, Mario Ledesma, décrypte les forces de ces redoutables Irlandais.

Quel regard portez-vous sur votre adversaire de samedi, l’Ulster?

Mario LEDESMA: Mardi, on a fait la vidéo de leur défense, ça n’a pas duré longtemps. Il n’y a pas beaucoup de failles chez eux. Peu de points faibles en défense. Je crois qu’ils n’ont pris que quatre essais en six matches. Et même si on peut penser que les adversaires n’étaient pas tous bons, c’est peu. Là, nous montons d’un cran, on monte en catégorie. Pour nous (les coachs), c’est super de le préparer, pour eux (les joueurs), c’est superbe de le jouer. Des matches comme ça, tu joues la moitié de l’équipe d’Irlande…

Un adversaire du niveau de Clermont et Toulouse ? Deux formations dominées par Montpellier à Yves-Du-Manoir cette saison…

M.L: Oui, mais je me rappelle qu’il y a deux ans, l’Ulster a battu Clermont, avec une très belle équipe clermontoise. Ils sont allés en finale il y a deux ans (de la H Cup, défaite face au Leinster), ils ont fait ce qu’il fallait au niveau du recrutement. C’est une belle équipe à étudier.

Surtout devant ?

M.L: C’est partout. Une touche performante avec un "talon" qui lance super bien. Une mêlée qui, sans être une broyeuse, a ses ballons propres. Ils te la tournent d’un côté, de l’autre. Oui, c’est une belle équipe, j’aurais aimé la jouer... C’est pour ça que je suis excité pour eux (les joueurs NDLR) de pouvoir jouer une telle formation. Mais il ne faut pas la regarder jouer. Il faut que les joueurs se rendent compte que, sans insulter Trévise, ce n’est pas le même adversaire. Tout le monde doit avoir conscience des points forts de cette équipe. Mais aussi, savoir qu’on peut rivaliser, qu’on ne va pas jouer les victimes.

Surtout face à des Irlandais, qui misent tout sur la H Cup…

M.L: Nous, en France, on ne parle que du bouclier de Brennus. Moi, depuis que je joue ici, je n’ai eu que ça en tête. Cette symbolique va au-delà de tout. Même si la H Cup est supérieure en termes d’image… Il faut savoir que eux (l’Ulster), ils ne jouent que pour ça, pour gagner la Coupe d’Europe. Ils ont la Celtic League, avec des matches bons et moins bons, pas terribles dans l’ensemble. Alors, la H Cup, c’est ce dont ils rêvent.

Le MHR est-il condamné au succès pour conserver une chance de qualification ?

M.L: Pour se qualifier, il faut gagner tous les matchs à la maison et aller peut-être grappiller quelques points à l’extérieur (en plus du succès à Trévise). Si on perd ce week-end, ce sera compliqué par la suite.