Sexton - Llanelli Racing - 19 octobre 2013 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

2e journée H Cup - Llanelli Scarlets - Racing (26-26) - Le Racing si près de l'exploit

Le Racing si près de l'exploit

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/10/2013 à 10:15 -
Par Rugbyrama - Le 20/10/2013 à 10:15
Après un interminable chassé-croisé, le Racing a obtenu le match nul face aux Scarlets (26-26). Mais les Ciel et Blanc peuvent nourrir de sacrés regrets.
 

C'est un match d'une grande intensité que nous ont offert les Scarlets de Llanelli et les Franciliens du Racing Métro 92, qui s'est conclu sur un score de parité 26-26. La première mi-temps de cette rencontre, clairement à l'avantage des Gallois, a vu ces derniers mener 20-10, après deux cartons jaunes sur des joueurs franciliens. La deuxième mi-temps, beaucoup plus équilibrée a vu, quant à elle, les Franciliens revenir au score en grande partie grâce à leur buteur Jonathan Sexton, très en forme ce soir. C'est sur une occasion d'essai en faveur des Racingmen refusée par monsieur Paterson, l'arbitre de ce match, que les deux équipes se sont finalement séparées sur le score de 26-26.

La première mi-temps a offert un spectacle intéressant de la part des deux équipes, très joueuses. Les quinze premières minutes ont été en faveur du Racing Métro qui a marqué coup sur coup un essai par l'intermédiaire de Lauret (7e) puis une pénalité par l'intermédiaire de Sexton pour mener 0-10 à la 14e. Les Franciliens ont ensuite subi la loi des Gallois en étant repris en l'espace de quelques minutes, avec d'abord une pénalité de Priestland (19e) puis un essai en contre de Scott Williams (21e) transformé par Priestland, 10-10 à 22e. Les Franciliens ont ensuite été sanctionnés par deux cartons jaunes pour Dimitri Szarzewski à la 33e puis pour Fabrice Estebanez à la 37e. Le Racing Métro a payé lourdement cette période d'infériorité numérique encaissant d'abord une pénalité à la 35e par Priestland puis un essai de Rhodri Williams à la 39e, transformé à la 40e par Priestland qui s'est bien repris après trois échecs en début de partie. Les deux formations sont donc rentrées au vestiaire sur le score de 20-10 en faveur des Gallois de Llanelli.

Il y avait la place pour le Racing

La seconde mi-temps de cette rencontre a commencé comme la première avait fini, à l'avantage de Llanelli, toujours en supériorité numérique pendant les huit premières minutes de cette seconde période. De nouveau à 15 contre 15, les Franciliens ont ensuite recollé au score assez rapidement par l'intermédiaire de Sexton (50e) puis de Matadigo qui a marqué le deuxième essai francilien dans cette rencontre (53e), ensuite transformé par Sexton qui a ramené son équipe à trois points des Gallois (23-20). Les derniers points de cette rencontre ont été marqués par les deux buteurs Jonathan Sexton et Rhys Priestland qui se sont rendu coup pour coup dans cette fin de rencontre. La pénalité manquée de Jonathan Sexton à la 72e et l'occasion d'essai de Lauret refusée à la dernière minute n'y auront rien changé et ont nourri les regrets des Franciliens qui pouvaient espérer mieux au regard de l'intensité de leur engagement dans ce match. Les deux équipes se sont donc séparées sur un score de parité 26-26.

Ce résultat, très encourageant pour le Racing Métro, ne change rien au classement dans cette poule 4 de Coupe d'Europe. Les Scarlets et le Racing Métro restent premiers ex-aequo au nombre de points en attendant le match opposant les Harlequins à Clermont. Les Scarlets, quant à eux, devront réagir avant leur prochain déplacement au stade Marcel-Michelin.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×