Dulin - Leinster Castres - 19 octobre 2013 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

2e journée H Cup - Leinster-Castres (19-7) - Castres a fait de la résistance

Castres a fait de la résistance

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/10/2013 à 19:23 -
Par Rugbyrama - Le 19/10/2013 à 19:23
Solidaire dans le combat et en défense, Castres a bien tenu tête au Leinster (19-7) mais peut nourrir de gros regrets, ayant laissé de nombreux points en route.
 

La marche était-elle trop haute pour Castres ? Rien n'est moins sûr. Certes, les Tarnais repartent bredouilles de Dublin, mais ils auront longtemps semé le doute dans les têtes irlandaises. En témoigne cette demi-heure de large domination, entre les 30e et 60e minute. Montés progressivement en puissance, ils avaient même surpris les triple champions d'Europe grâce à l'inévitable Rory Kockott, qui filait aplatir en coin à la sortie d'une mêlée pourtant mal embarquée (33e).

Derrière son demi de mêlée, le CO se prenait alors à rêver à la victoire. Un exploit qui aurait pu intervenir avec davantage de réalisme. Notamment au retour des vestiaires, alors que les Castrais avaient littéralement confisqué le ballon et campaient dans les 22 mètres adverses. Mais même derrière un pack retrouvé en mêlée fermée, ils n'allaient jamais parvenir à conclure. Laissant ainsi passer leur chance, d'autant que la rencontre allait basculer quelques instants plus tard. Sur leur première accélération de la seconde période, les Leinstermen faisaient la différence sur l'aile grâce à Dave Kearney. Remi Lamerat s'interposait à l'épaule et écopait d'un carton jaune logique qui allait donner l'opportunité aux Irlandais de se réveiller (57e).

Julien Tomas, un carton jaune évitable

A ce moment là, le Leinster était déjà devant au tableau d'affichage. Alors que Kockott avait laissé six points en route (20e, 52e), Jimmy Gopperth, en réussite, avait en effet offert un petit matelas aux siens dès l'entame (9-0, 18e). Aussi très précieux dans le jeu, l'ouvreur était d'ailleurs l'un des dynamiteurs de son équipe au moment de reprendre le contrôle du match. Un nouvel élan que symbolisait le pilier Jack McGrath, entré quelques instants plus tôt et à la conclusion d'une action de 70 mètres (16-7, 62e). Le CO venait de perdre le bénéfice du bonus défensif. Peu aidé par un Julien Tomas sanctionné quelques minutes après son entrée pour trois mauvaises introductions en mêlée (70e), il n'allait jamais parvenir à décrocher ce précieux point. Malgré un dernier rush et un Pedrie Wenneburg qui échouait à quelques centimètres de l'en-but (78e).

"Il n'y a aucune incidence si on ne gagne pas, ça ne met en danger personne", avait annoncé Serge Milhas avant la rencontre. Au niveau de l'engagement, le technicien castrais devrait retirer de la satisfaction de ce match. Mais le CO s'est en revanche montré moins tranchant en défense, secteur sur lequel il avait bâti sa victoire contre Northampton la semaine dernière. Les Tarnais devront maintenant s'imposer dans la double-confrontation contre les Ospreys, en décembre, pour maintenir leurs chances de qualifications. Quant au Leinster, vainqueur des H Cup 2009, 2011 et 2012, et de l'Amlin Challenge 2013, le voilà déjà en tête de sa poule. Et dans son costume de prétendant au titre.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×