Strokosch - Gloucester Perpignan - 12 octobre 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe > - Perpignan

2e journée H Cup 2013-2014 - L’Usap change, l’ambition reste

L’Usap change, l’ambition reste

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/10/2013 à 13:46 -
Par Midi Olympique - Le 16/10/2013 à 13:46
Battu à Gloucester, Perpignan a pourtant franchement rassuré dans le comportement et le contenu proposé. Dans une poule ouverte, le coup est jouable.
 

D’un côté, il y a cette statistique: dès qu’il traverse la manche, l’Usap en oublie de gagner. Douze fois dans son histoire, les Catalans se sont rendus en Angleterre. Douze fois ils se sont inclinés. De l’autre, il y a la vérité du moment, celle du terrain. A Gloucester, les Perpignanais sont passés près (27-22). Très près, même, de signer l’un des coups les plus retentissants de la première journée de H Cup, après avoir mené au score la quasi-intégralité du match. Deux ans après avoir quitté la scène de la H Cup, pour vivre un purgatoire dans l’anonymat de l’Amlin Challenge Cup, Perpignan a semblé ne pas avoir perdu un souffle de son savoir-faire européen, qui l’avait notamment envoyé en demi-finale de la compétition, un après-midi de mai 2011.

Depuis, l’équipe a pourtant largement évolué. Les joyaux de l’époque, Nicolas Mas, Maxime Mermoz, Damien Chouly ou Adrien Planté, ont tous changé de crèmerie. La performance de samedi, venue définitivement rassurer le peuple catalan après un début de saison en dents de scie et marqué par une défaite à domicile ou la sortie de route à Brive, tient plus de l’ambition d’un groupe jeune mais pétri de talents. "L’Usap a sa place en H Cup, soufflait d’ailleurs le manager Marc Delpoux en conférence de presse, à l’issue de la rencontre. Nous avons montré aujourd’hui que notre place n’est pas usurpée. Il faut simplement acquérir un peu plus d’expérience".

Hook en meneur

Ce surplus d’expérience qui peut faire la différence, un homme l’incarne pourtant à merveille: James Hook, arrière-ouvreur de l’Usap et auteur d’un début de saison proprement exceptionnel. A Gloucester, le Gallois à non-seulement inscrit un "full-house" (des points inscrits de toutes les manières possibles), mais de haut de son vécu international (70 sélections), il a surtout su rassurer ses partenaires dans les moments les plus chauds. "J’espère que les sélectionneurs gallois ont pu observer ses performances et qu’il retrouvera rapidement son équipe nationale", glissait d’ailleurs à son sujet Marc Delpoux, alors que se profilent les traditionnelles tournées d’automne.

Avant cela, il y a la réception d’Edimbourg dès ce week-end. Une rencontre pas si évidente qu’il peut y paraître, face à des Ecossais demi-finalistes de la compétition il y a deux saisons, après avoir éliminé le grand Stade toulousain en quart de finale. Au vue de leur performance, les Catalans auraient pourtant tort de faire des complexes. Surtout, dans cette poule particulièrement homogène qui a vu le Munster tomber dès la première journée (justement sur la pelouse d’Edimbourg), le coup peut-être bon à jouer.

Icon Sport