Coupe d'Europe

1ere journée H Cup - Montpellier: Maturité exacerbée

Vainqueurs à Trévise, 27-10, les Cistes ont réussi leur entrée en matière en H Cup. Malgré un bonus offensif laissé en route, ils se disent satisfaits.

 
Montpellier: Maturité exacerbée - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Il y a deux ans de cela, le MHR ne se serait probablement pas sorti du piège italien. Alors, s'il "a mis une mi-temps à se mettre dans le match, à s'habituer à l'arbitrage Coupe d'Europe et à imposer son (notre) jeu", dixit François Trinh-Duc, Montpellier a su rester solidaire en défense, malgré un manque d'agressivité sur les premiers plaquages. Et afficher une parfaite gestion de ses temps faibles et de ses infériorités, une patience salvatrice pour triompher. "Cette équipe nous a nous a usés et a fini par nous dominer physiquement en exerçant une pression qui devenait de plus en plus forte", résume le coach de Trévise, Franco Smith.

L'expérience a parlé. Jonathan Pélissié et Thomas Combezou, auteurs des deux réalisations, se sont chargés de la faire fructifier: "Et même si seulement deux équipes françaises avaient perdu ici par le passé, ce n’est jamais très simple d’y gagner", note Alexandre Bias. Montpellier a donc assumé son statut de favori pour réaliser son meilleur départ en H Cup de sa récente histoire (nul à domicile face au Leinster en 2011 et lourde défaite concédée à Toulon l'an passé). "Cette victoire à l’extérieur nous lance de plain-pied dans la compétition", ajoute Fulgence Ouedraogo.

Choc au sommet face à l'Ulster

L'essentiel est assuré, même si quelques regrets restent présents dans l'esprit de Stéphane Glas: "Ne pas gagner ici nous aurait vraiment pourri la suite. Donc, c’est bien. Après, il y a le regret de ne pas avoir inscrit deux essais de plus. Des occasions et des temps forts, il y en a eu ! Il faut être plus tueur près de la ligne. Ça passe par une prise de conscience". Un bonus offensif échappé à cause d'un cruel manque d'efficacité lors du premier acte, qui vît l'excellent Kélian Galletier et les deux tauliers, Alexandre Bias et Anthony Tuitavake, échouer à quelques mètres de la zone de vérité.

Autre point noir de l'après-midi, la leçon reçue en mêlée par manque d'adaptabilité et de discipline, qui entraîna tout de même une belle réaction d'orgueil au retour des vestiaires. A méditer. Samedi (16h40), c'est l'Ulster qui se présente à Yves-du-Manoir, lors du choc annoncé de la deuxième journée, entre les leaders (à égalité) de la poule 5: "On s’attend à un match plus âpre et plus dense contre l’Ulster. Il faudra notamment mieux s’adapter aux règles en mêlées et à l’arbitrage, qui ont posé problème", conclut Ouedraogo.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |