Coupe d'Europe

1e journée H Cup 2013-2014, RCT-Glasgow (51-28): Journée portes ouvertes à Mayol


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/10/2013 à 18:28 -
Par Rugbyrama - Le 13/10/2013 à 18:28
Journée portes ouvertes à MayolFace à Glasgow, le leader de la Ligue celte, les Toulonnais ont assumé leur statut de tenants du titre en inscrivant six essais (51-28). Bonus à la clé.
 

Si Toulon cherchait un match référence depuis sa large victoire face au Racing-Métro (41-14) lors de la deuxième journée de Top 14, il l’a peut-être trouvé, ce dimanche. Du moins, sur une mi-temps. Le RCT l’a facilement emporté (51-28), avec six essais inscrits et un bonus offensif à la clé, grâce à quarante minutes à sens unique. Une façon idéale d’étrenner le titre de champion d’Europe décroché en mai dernier face à Clermont.

Le suspens n’a en tout cas pas duré très longtemps. Si les Warriors ont bien fait frémir les supporters toulonnais avec un essai en contre de Matawalu finalement refusé (4e), les hommes de Bernard Laporte ont rapidement pris le large grâce à deux actions d’envergure parfaitement exécutées et conclues par Delon Armitage (9e), puis Maxime Mermoz (16e), avant un ballon porté destructeur aplatit par Chris Masoe (24-0, 26e). Seule la blessure de Jonny Wilkinson, touché à la main (29e) était de nature à crisper le public de Mayol, alors qu’Orioli avait été contrait de déclarer forfait à la dernière minute. A peine avait-on eu le temps de se dire que le seul suspense se situerait dans la quête du bonus offensif que Mermoz doublait son compteur et inscrivait le quatrième essai (31-0, 35e). De guerriers, les Warriors n’en avaient alors que le nom.

Le jour et la nuit

Dépassés dans l’engagement physique et par la vitesse d’exécution adverse, les partenaires de Sean Maitland se sont d’abord contentés de subir. Et leur invincibilité cette saison n’est désormais qu’un beau mais lointain souvenir malgré un sursaut d’orgueil en deuxième période, avec quatre essais en moins de trente minutes (Van der Merwe, 42e et 63e, Matawalu, 54e, Gray, 59e) synonymes de bonus offensif. Après les applaudissements nourris de Mayol, les Varois ont ensuite subit quelques sifflets logiques. C’est un peu l’histoire de ce mois d’octobre 2013, lors duquel se succède soleil radieux et pluie battante. Le jour et la nuit. Le déplacement à Cardiff samedi prochain (14h45) pourrait néanmoins déjà permettre aux Toulonnais de faire un premier pas important vers les quarts de finale. Les Varois ont les arguments pour faire trembler leurs adversaires, surtout quand ces derniers ont encaissé quarante-quatre points (défaite 44-29 à Exeter ce dimanche). Les Gallois, septièmes de la Ligue Celtique, vont-ils voir le jour face au tenant du titre ?

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×