Bosch - Zebre Biarritz - 12 janvier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Zebre-Biarritz -6-32) - Contrat rempli pour Biarritz


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/01/2013 à 17:10 -
Par Rugbyrama - Le 12/01/2013 à 17:10
Contrat rempli pour BiarritzFace à une équipe des Zebre limitée, Biarritz a su rester concentré pour s'imposer en Italie et décrocher le bonus offensif (32-6).

Biarritz ne gardait pas de très bons souvenirs de ses derniers déplacements en Italie. Le club de Serge Blanco s'était incliné il y a deux ans sur la pelouse d'Aironi (28-17) et la saison dernière sur celle de Trévise (30-26). Ce samedi, à Parme, les Basques ont mis fin à leurs mauvaises habitudes. Sans être particulièrement brillants, ils sont parvenus à décrocher une victoire bonifiée (6-32) qui leur permet de rêver encore à une hypothétique qualification pour les quarts de finale de la H Cup.

Si ce succès s'est avéré plus laborieux que le score ne le laisse supposer, le BOPB pourra tout de même retirer du positif de cette rencontre en vue de la fin de saison. A commencer par la défense, solide bien qu'indisciplinée, qui n'a laissé que peu de champ de manouvre aux Zebre. Y compris lorsque ces derniers se sont approchés de l'en-but biarrot. Autres motifs de satisfaction: le dynamisme et la disponibilité d'Aled Brew sur son aile, le gros travail de Magnus Lund, ou encore l'énorme envie de Marcelo Bosch, positionné à l'arrière et élu homme du match. L'Argentin s'est notamment signalé par un doublé (32e, 57e), profitant d'une défense en difficulté au large malgré son grand courage. C'est d'ailleurs sur une action similaire que Seremaïa Burotu inscrivait l'essai du bonus dans les derniers instants (77e). Une ultime réalisation qui aura tardé à arriver.

Biarritz toujours en lice

En prenant d'emblée les commandes du match, le BOPB avait en effet laissé présager une promenade de santé. Mais alors que les Basques menaient rapidement 10-0 après un essai de 90 mètres conclu par Benoît Baby (8e), ils n'allaient jamais réussir à asphyxier leur adversaire. Résultat: les Zebre, à l'envie, allaient empêcher les Basques de développer davantage de jeu. Insuffisant toutefois pour réellement inquiéter les Biarrots, qui parvenaient finalement à contrôler la partie et en profitaient pour faire souffler les cadres.

Une économie des forces nécessaire alors que la saison des Basques n'est sans doute pas terminée sur la scène européenne. Si une qualification en tant que meilleur deuxième apparaîtrait comme miraculeuse, ils pourraient en revanche être reversés en Challenge européen. Comme ce fut le cas la saison dernière, avec une victoire finale au bout. Mais avant cela, il faudra s'imposer à domicile devant les solides Harlequins, qui ont d'ores et déjà validé leur ticket pour les quarts de finale en disposant facilement du Connacht ce samedi (47-8). Et qui avaient largement dominé le BOPB à l'aller (40-13).