Michalak - Toulouse Cardiff - 16 décembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Toulon, quelle démonstration !

Toulon, quelle démonstration !

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/12/2012 à 18:34 -
Par Rugbyrama - Le 16/12/2012 à 18:34
Supérieur dans tous les secteurs de jeu, Toulon s'est montré sans pitié et a corrigé une faible équipe de Sale (62-0). Les Varois ont inscrit neuf essais.

C'est une véritable démonstration de force que Toulon a offert au public de Mayol ce dimanche. Rejoint au classement par Montpellier après sa victoire contre Cardiff samedi (34-21), le RCT n'avait pas vraiment le droit à l'erreur. Face à des Sharks bien loin de leur réputation liée à leur surnom, les hommes de Bernard Laporte n'ont pas raté le coche en marquant neuf essais au total et réalisant le record de points marqués en H Cup de son histoire (62-0).

Et pourtant, les Toulonnais ont bien eu du mal à mettre en place leur jeu. Dans un premier temps, en tout cas. Michalak réussissait une première pénalité (6e, 3-0) mais c'était une bien maigre récompense vu l'effort fourni. Malgré 71% de possession de balle et une nette domination territoriale, le RCT avait en effet bien du mal à concrétiser. Les Anglais, même déjà éliminés, se montraient plus que coriaces. Surtout en défense. Ce ne fut pourtant pas faute d'essayer et même par trois fois, les hommes de Bernard Laporte allaient derrière la ligne. Trois tentatives avortées consécutivement à l'arbitrage vidéo. Il fallait alors attendre la demi-heure de jeu et des Anglais lâchant un peu prise pour voir Orioli puis Michalak marquer chacun un essai (31e, 36e, 17-0).

Toulon comme à l'entraînement

Au retour des vestiaires, les Anglais tentaient de réagir mais c'était peine perdue. Face à ces sparring-partners de luxe, les Varois déroulaient et offraient une véritable orgie de jeu à leurs public. Dans tous les secteurs, ils se montraient dominateurs et ne laissaient que très peu de munitions à leurs adversaires qui vivaient un véritable calvaire. La seconde période était alors en sens unique, aidée par un Michalak des grands jours. Les hommes de Mourad Boujellal marquant sept essais avec notamment un doublé de Van Niekerk. Face à tant de maîtrise, les Anglais, pour leur part, repartaient fanny de la Rade.

Grâce à cette victoire incontestable, les Toulonnais caracolent logiquement en tête de la poule 6. Et ce avec dix-huit points au compteur sur vingt possible. Désormais, un boulevard s'ouvre devant eux en Coupe d'Europe. Le quart à domicile étant désormais plus que probable.