Coupe d'Europe

Toulon au métier

Sale Sharks6 - 17Rugby Club Toulonnais

Sans être flamboyant, Toulon a fait parler son expérience pour s'imposer à Sale, valeureux mais limité (17-6). Le RCT file vers les quarts de finale.

 
Toulon au métier - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Pragmatiques, ces Toulonnais. En se déplaçant à Sale, les joueurs de Bernard Laporte ne savaient guère quoi attendre de leurs adversaires : lanterne rouge du championnat d'Angleterre, en proie à des soucis financiers, et n'ayant remporté que deux petites rencontres depuis le début de la saison, les Sharks allaient-ils jouer à fond la carte européenne ou garder leurs forces pour se concentrer sur les compétitions domestiques ? Mais le RCT ne s'est pas posé de questions. Et grand bien lui en a pris, car c'est une équipe accrocheuse et rigoureuse qu'il a dû affronter ce samedi. La même qui avait déjà surpris Cardiff dans cette H Cup.

Sous une pluie toute anglaise et par un vent qui déstabilisait les buteurs (4/7 pour Wilkinson, 2/4 pour Cipriani), les Sharks, bien que limités dans la construction du jeu, pouvaient ainsi compter sur les bottes de Cipriani et Miller pour répondre à la bataille de l'occupation au pied et rester au contact. En face, les Toulonnais répliquaient sans s'affoler. Pas toujours inspirés au large malgré les initiatives de Smith et Wulf, ils se concentraient sur ce jeu d'avants qui fait leur force pour conserver la possession, et s'appuyaient sur le pied de la charnière Michalak-Wilkinson pour assurer leur main-mise dans l'occupation. Une stratégie efficace à défaut d'être spectaculaire. Mais qui ne suffisait pas à faire la différence.

Essai opportuniste

C'est finalement sur un contre que les Varois parvenaient à prendre l'avantage. Smith profitait d'une mésentente à la retombée d'une chandelle pour hériter du cuir et filer dans l'en-but (3-8, 30e). Le break était fait. Et le seul essai de la rencontre venait d'être inscrit. Car, malgré une domination toujours aussi nette, le RCT ne parvenait plus à déstabiliser la défense adverse. La faute à des Sharks toujours aussi combatifs malgré une baisse de régime physique. Gunther (68e) et Tillous-Borde (80e) s'écroulaient certes dans l'en-but, mais ne parvenaient à aplatir. Obligeant les Toulonnais à se contenter des buts de Wilkinson (52e, 75e) pour se mettre à l'abri après la pause.

En faisant preuve de rigueur pour ne pas tomber dans le piège anglais, les joueurs de la Rade se sont ainsi tracés une voie royale pour les quarts de finale : ils ont d'ores et déjà quasiment éliminé leur adversaire du jour de la course à la qualification, et vont recevoir deux fois lors des trois dernières journées. Reste désormais à finir le travail.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |