Jonathan Sexton - Leinster exeter - 13 octobre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Sexton: "Le Leinster n'a plus le choix"

Sexton: "Nous n'avons plus le choix"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/12/2012 à 18:34 -
Par Rugbyrama - Le 06/12/2012 à 18:34
A quelques jours du déplacement du Leinster, champion d'Europe en titre, à Clermont dans le cadre de la troisième journée de H Cup, l'ouvreur irlandais de la franchise de Dublin, Jonathan Sexton, livre ses impressions sur la saison du Leinster, ainsi que sur ce périlleux déplacement.

Comment le Leinster aborde-t-il son rendez-vous ce week-end à Clermont-Ferrand ?

Jonathan SEXTON: Les matchs de Coupe d'Europe ont toujours été d'une extrême importance pour notre équipe. Mais cette double confrontation face à Clermont est cruciale quant à notre avenir dans cette compétition. Dans d'autres circonstances, le Leinster se serait largement contenté d'un point de bonus défensif en France. Mais là, nous n'avons plus le choix. Nous sommes dans l'obligation de nous imposer au stade Michelin.

Pour le Leinster, il s'agit donc d'un un match à la vie, à la mort...

J.S.: Clermont compte aujourd'hui dix points soit de deux plus que nous. Si notre équipe n'est pas capable de gagner à Michelin, on peut d'ores et déjà dire adieu à la première place. Le fossé serait alors énorme entre les deux équipes. Les Clermontois n'auraient pas besoin de batailler à Dublin pour terminer en tête. Ce match à Clermont est sûrement le plus grand défi auquel le Leinster ait confronté ces dernières années. Et ce d'autant plus que nous nous déplacerons sans plusieurs joueurs clés comme Brian O'Driscoll, Rob Kearney et Luke Fitzgerald.

Justement, il semble que depuis le début de saison votre équipe ne soit pas épargnée par les blessures. Cela expliquerait-il vos résultat en dents de scie?

J.S.: Je n'aime pas me réfugier derrière des absences pour expliquer notre inconsistance au niveau des résultats. Les jeunes joueurs qu'il les remplacent font de leur mieux. Mais il est certain que cela ne nous pas aidé au niveau des repères et de la cohésion. Nous avons perdu un peu de temps. Mais depuis notre victoire face au Munster à l'Aviva Stadium, cela va mieux. L'équipe aura besoin dimanche que les jeunes joueurs comme Dave Kearney ou Eoin O'Malley fassent le match de leur vie. Il faudra que tout le groupe se mette au diapason et que chacun dispute l'un de ses meilleurs matchs sous le maillot du Leinster. Clermont est l'une des trois meilleures équipe françaises, si ce n'est la meilleure. Surtout, elle a cette série incroyable de 50 matchs sans défaites à domicile qu'elle à cœur de poursuivre face à nous.

Vous vous attendez donc à un accueil quelque peu hostile...

J.S.: Il est clair que l'ambiance sera chaude! Le Stade Michelin est un endroit fantastique où jouer avec ses tribunes proches de la pelouse. Je pense honnêtement que les Clermontois font partie des meilleurs supporters au monde. C'est impressionnant de voir la manière comme ils s'identifient à leur équipe. Ils débarquent au stade tout de jaune vêtu. Ils agitent leur drapeaux avec une véritable frénésie. Le niveau de leurs encouragements explose le plafond de décibels. Ils faisaient tellement de bruit la saison dernière à Bordeaux que j'avais l'impression qu'ils étaient plus de 50 000 alors qu'ils devaient être 20 000. Ils conservent cependant un côté bon enfant et demeurent très respectueux de leurs adversaires. Ma famille qui était présente à la demi-finale a vraiment apprécié la chaleur humaine des fans clermontois.

Quel joueur auvergnat devriez-vous particulièrement avoir à l’œil?

J.S.: Clermont est une équipe bien équilibrée et riche de plusieurs individualités de grand talent. Il est donc extrêmement difficile de ressortir un joueur du lot. Mais si je devais en choisir un, ce serait Sitiveni Sivivatu. Je suis un grand fan de ce joueur. L'an passé en demi-finale, il nous avait causé pas mal de soucis par ses courses tranchantes. Il surgissait des quatre coins du terrain. Il avait été extrêmement difficile de l'arrêter.

Retrouvez ce vendredi dans Midi Olympique la présentation complète du match Clermont-Leinster ainsi qu’une interview de Jonathan Sexton portant sur le tirage au sort de la prochaine Coupe du monde.