Huget - Toulouse - 20 octobre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Le Racing pour recoller, Toulouse pour s'envoler

Le Racing pour recoller, Toulouse pour s'envoler

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/12/2012 à 17:35 -
Par Rugbyrama - Le 04/12/2012 à 17:35
Les choses sérieuses reprennent ce week-end en H Cup pour le Racing qui aspire toujours à la qualification. Toulouse, lui, vise le break dans sa poule.

Poule 1: Le Racing veut continuer à y croire

A la peine en championnat, les hommes de Gonzalo Quesada ont parfaitement lancé leur campagne européenne en s’imposant à domicile contre le Munster. Seulement, ils ont concédé un précieux point de bonus à leurs adversaires du jour (22-17), et ont manqué de décrocher le bonus défensif la semaine suivante, aux Saracens (30-13), ce qui les place à la troisième place avec quatre points. Alors que les deux premiers vont s’affronter en Irlande, à Thomond Park, les Racingmen vont recevoir les Ecossais d’Edimbourg, demi-finalistes l’année dernière et méconnaissables cette année (deux défaites). La victoire, de surcroît bonifiée est impérative, tout en espérant un succès du Munster face aux Saracens.

Poule 2: Toulouse pour faire le break

Deux matchs, deux victoires: à domicile face à Leicester (23-9) et en Italie face à Trévise (21-33). Jusqu’ici, les Toulousains font honneur à leur statut de prétendants légitimes au titre en occupant la première place de la poule 2. Pour cette deuxième séquence européenne, les Haut-Garonnais se préparent à une double confrontation contre les Gallois des Ospreys, qui avaient lourdement chuté sur la pelouse des Anglais de Leicester (39-22). Alors que Leicester recevra les Italiens de Trévise, les Toulousains doivent conserver leur avance sur leurs poursuivants. Et éventuellement faire le break avant de se déplacer.

Poule 3: Biarritz peut-il rejoindre les Quins ?

Etrillés d’emblée sur la pelouse des Harlequins (40-13), les Biarrots se sont repris en disposant des modestes Italiens de Zebre à Aguilera (38-17), empochant au passage un précieux point de bonus offensif. Place maintenant à la double confrontation face au Connacht. Vainqueurs poussifs de Bordeaux-Bègles en Top 14 (25-22), les Basques ne se sont pas spécialement rassurés au moment de voyager chez des Irlandais qui, souvenez-vous, s’étaient montrés coriaces: pour preuve, Toulouse n’avait pas décroché le bonus offensif au Galway Sportground. Pire, les Harlequins y avaient laissé filé un quart européen lors de la dernière journée des phases qualificatives: défaits 9-8 par des Irlandais qui n’avaient pourtant plus rien à espérer, les Quins avaient été reversés en Challenge. Gare au traquenard.

Retrouvez mercredi matin sur notre site la suite des perspectives des poules 4, 5 et 6...