O'Driscoll - Leinster - 13 octobre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Le Leinster s'est fait peur

Le Leinster s'est fait peur

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 14/10/2012 à 17:31 -
Par Rugbyrama - Le 14/10/2012 à 17:31
Les tenants du titre du Leinster ont failli se faire surprendre par les rudes anglais d'Exeter. La victoire tient du miracle.
 

A Dublin, on a frôlé la surprise de la journée, voire de la saison. Les tenants du titre du Leinster ont bien failli se faire surprendre par Exeter qui jouait le premier match de Coupe d'Europe de son Histoire avec un inhabituel maillot rose. Les hommes de Brian O'Driscoll l'ont emporté 9 à 6 avec une pénalité décisive de Sexton à la 75e, mais les Anglais ont manqué l'égalisation à la dernière seconde: le coup de pied de 49 mètres de l'Argentin Ignacio Mieres (ex-Stade Français et Perpignan) est passé à droite des poteaux. Preuve de la belle résistance des gars du Devon, c'est le deuxième ligne Tommy Hayes qui a été élu "homme du match", Irlandais bon teint mais ignoré par les provinces de son pays. Il fut donc contraint à s'exiler en D2 anglaise.

Le match fut très fermé sans occasion d'essai si ce n'est deux coups de pied à suivre dans l'en-but de O'Driscoll et de Steenson (ouvreur d'Exeter) pour leur trois-quarts aile droit. Deux services qui ont échoué de peu, les Irlandais pouvant dire merci à leur arrière Ian Madigan qui sauva in extremis la patrie en danger.

Schmidt: "Le match nul aurait été mérité"

"Je suis très déçu aujourd'hui. Nous n'avons jamais pu montrer de fluidité dans notre jeu et les deux équipes ont défendu vraiment très fort. Exeter était une équipe très forte et très bien entraînée (Rob Baxter a dû apprécier), ils ont été très durs à déblayer sur chaque ruck et sur certains d'entre eux, c'est nous qui avons bien failli en être totalement expulsés.  C'est vrai, le match nul aurait été mérité, ce match s'est joué à un coup de pied manqué et je suis conscient que nous sommes très très chanceux", a expliqué Joe Schmidt, l'entraîneur du Leinster qui avait pourtant la majorité de ses vedettes à disposition.

Cette équipe d'Exeter a d'autant plus de mérite que son effectif n'a rien de très flamboyant a priori. Peu de noms connus du grand public dans le XV de départ et un seul international anglais, le troisième ligne Tom Johnson, trois capes seulement. Clermont, qui ira défier Exeter samedi prochain, est prévenu.