Coupe d'Europe

Jonny Wilkinson (RCT): "Un souvenir que je vais garder longtemps"

L'ouvreur de Toulon, Jonny Wilkinson, assure qu'il n'est pas prêt d'oublier de sitôt son match face aux Saracens et la qualification en finale de la H Cup.

 
Wilkinson: "Un souvenir que je vais garder longtemps" - Rugby - Coupe d'EuropeDPPI
 

Vous allez disputer votre première finale de Coupe d'Europe. Quel sentiment cela vous procure-t-il ?

Jonny WILKINSON: Je les ai regardées durant ma carrière, j'ai vu les grands les disputer: les Leicester, Wasps, Leinster, Munster, Northampton... Je me suis toujours demandé ce que ça faisait de les jouer. C'est un sacré moment ! J'essaie de le savourer au maximum.

Vous revenez à Twickenham et vous êtes décisif à nouveau...

J.W: C'est spécial d'être ici avec Toulon, avec une équipe comme ça, avec le respect qu'ils ont, leur énergie, leur envie de gagner... C'est un vrai privilège de revenir ici, d'être capitaine. Mener l'équipe à Twickenham, c'est un super plaisir. Mais je commence à détester toutes les choses positives qu'on dit sur moi parce que ce sont mes partenaires qui font les plaquages, qui font le travail dans les rucks, dans les touches... J'adore cette équipe et être ici à Twickenham avec eux, c'était un grand moment.

Et vous avez été élu homme du match, vous avez inscrit 24 points, un record pour une demi-finale. Que ressentez-vous ?

J.W: J'espérais que l'on allait gagner bien sûr, que ça allait être une bonne journée pour tout le monde. Je voulais qu'on ait l'occasion de jouer la finale. Mon rôle dans l'équipe, ce n'est pas important. J'essaie de faire ce qu'il faut pour aider l'équipe à gagner. Revenir ici et gagner avec l'équipe, c'est un souvenir que je vais garder pendant longtemps. J'avais la pression avant le match parce que je voulais faire un bon match. Faire une demi-finale à Twickenham, c'est quelque chose d'important. Je voulais partir d'ici en ayant marqué d'une façon positive. Je sais que gagner une réputation dans le sport, ça prend du temps. Mais la perdre, ça prend un match... Je voulais qu'on gagne d'une façon positive. Heureusement, ça a été le cas.

Avez-vous été ému de revenir à Twickenham ?

J.W: Je n'étais plus venu depuis un moment. Je suis revenu dimanche matin pour taper quelques ballons. C'était génial d'avoir le stade pour moi. Je suis désolé de le dire mais j'ai apprécié autant le stade vide que plein. C'est comme un rêve d'enfant: on a pour soi ce qui est peut-être le plus beau stade du monde, un ballon et on fait ce qu'on veut. Cette pelouse, l'ambiance, ce que ça représente pour moi... Ca a été vraiment particulier. J'espère que mes partenaires ont ressenti la même chose. Ca restera l'endroit le plus impressionnant de ma carrière.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |