Coupe d'Europe

Isaac et le remède H Cup

A l’heure où Biarritz retourne dans un stade qui lui a réussi pour y affronter les Harlequins, l'entraîneur des lignes arrières biarrotes, Jack Isaac, espère que le BOPB va retrouver une certaine sérénité.

 
Isaac et le remède H Cup - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Le Biarritz olympique va retrouver ce samedi un bon ami. Plus précisément le Twickenham Stoop, stade dans lequel il a décroché en mai dernier face à Toulon le trophée de l’Amlin Challenge Cup. Mais ce week-end, ce n’est pas une partie de plaisir qui attend les joueurs de Jack Isaac, mais plutôt les Harlequins…Car le jardin de jeu qui avait fait le bonheur des Basques il y a six mois est avant tout le domicile fixe des champions d’Angleterre en titre. L’entraîneur des trois-quarts biarrots revient sur le site du BOPB sur le retour de sa formation au Twickenham Stoop : "On a connu un grand succès dans ce stade alors j’espère que l’on va pouvoir enchaîner une autre victoire là-bas. Je sais que les Anglais prennent très à cœur cette compétition, l’entame sera donc très difficile. J’espère surtout que l’on est bien préparés pour retrouver une bonne dynamique en H Cup et essayer d’enchaîner les matchs avec un peu plus de sérénité." L’Europe comme remède de la mauvaise santé basque en Top 14?

Rêver d’un quart à Anoeta

Cette première rencontre de la saison en coupe d’Europe, les Biarrots se doivent donc de l’aborder comme un rendez-vous primordial. Surtout que les Londoniens risquent fort d’être les plus sérieux concurrents des Basques à la qualification en quart de finale. Mais Jack Isaac ne veut pas tirer de conclusion si hâtive. Selon lui, il ne faut surtout pas sous-estimer les deux autres formations de la poule 2, à savoir la province du Connacht et celle des Zèbres. "Je considère que cette poule est d’un niveau assez difficile. Il n’y a pas de poule facile en H Cup, sachant que ce sont les meilleurs clubs européens qui ont réussi à se qualifier pour cette compétition. Nous allons affronter une équipe irlandaise très compétitive, surtout chez elle, et qui ne lâche rien; les Harlequins, la meilleure équipe d’Angleterre; et des Italiens contre qui nous avons toujours eu du mal ces dernières années. Il faut toujours se méfier d’eux", insiste-t-il. Alors quel sera le plan de bataille pour éviter ces nombreux pièges? "A nous de faire le maximum pour se qualifier pour un quart de finale, espérons le à Anoeta!" s’avance alors Jack Isaac. Une bonne performance samedi à Londres pourrait les en rapprocherait.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |