Damien CHOULY - 09.09.2012 - Clermont Racing Metro 92 - 4eme Journee du Top 14 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

H Cup: Castres dans la poule de la mort, Clermont avec le Racing

Castres dans la poule de la mort, Clermont avec le Racing

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 05/06/2013 à 17:22 -
Par Midi Olympique - Le 05/06/2013 à 17:22
L'ERC a procédé au tirage des poules de la prochaine H Cup. Le champion de France 2013, Castres, hérite d'une poule à la hauteur de son statut, et se mesurera au Leinster, à Northampton, et aux Ospreys. Finaliste malheureux de la précédente édition, l'ASMCA figure dans la même poule que le Racing-Métro.
 

Poule 1 : Castres en enfer

Tout juste sacré champion de France, le Castres Olympique devient la cible à abattre. Le champion sera ainsi attendu sur tous les terrains de France, mais pas seulement. Car le CO aura fort à faire pour assumer son statut sur la scène continentale : les Tarnais tombent dans la poule où figure les Irlandais du Leinster, triples champions d’Europe et tenants de l’Amlin Cup, les Anglais de Northampton, finalistes de Premiership, et enfin les Gallois des Ospreys, qui ont terminé à la cinquième place de la Ligue Celte. Bref, un programme conséquent, pour une équipe qui n’a pas brillé sur la scène continentale depuis de longues années.

Poule 2 : Toulon dans la peau du favori

Tenant du titre, le RCT a toutes les chances de terminer premier de sa poule, et ainsi d’avoir l’avantage de recevoir en quart de finale. En effet, les Gallois de Cardiff ont signé une saison décevante, terminant à la neuvième place de Ligue Celte, et n’ont pas dépassé les phases de poule en H Cup. Dans la même veine, les Anglais d’Exeter sont une équipe de milieu de tableau du Premiership. Finalement, les concurrents les plus sérieux seraient les Glasgow Warriors, qui renversé la hiérarchie écossaise en faisant oublier Edimbourg. D’ailleurs, les Warriors se sont inclinés d’un souffle sur la pelouse du Leinster, en demi-finale de Ligue Celte (17-15). Méfiance, donc, mais nul doute que les hommes de Bernard Laporte sauront faire le nécessaire lors des phases qualificatives.

Poule 3 : Toulouse aux prises avec les Saraboks

A l’image de Toulon, le Stade toulousain bénéficie d’un tirage relativement accessible, avec les Italiens des Zebre, qui n’ont pas gagné un seul match en vingt-deux rencontres de Ligue Celte, et le Connacht, la plus faible province irlandaise qui, toutefois, pourrait progresser rapidement sous les ordres de son nouvel entraîneur, Pat Lam. Restent donc les Saracens, demi finalistes victimes de Toulon en H Cup, et des Northampton Saints en Premiership.

Poule 4 : Clermont face à du lourd

Les temps changent mais l’histoire à tout de même tendance à se répéter pour l’ASMCA. Dans la poule du Leinster la saison dernière, les Auvergnats ont cette fois-ci hérité du Racing-Métro, véritable épouvantail du chapeau 4 avec son recrutement quatre étoiles. Egalement dans ce groupe, l’équipe galloise des Scarlets et les Harlequins, demi-finaliste du championnat anglais cette année. Aussi bien pour Clermont que pour le Racing-Métro, la tâche ne sera donc pas évidente et le moindre point laissé en route pourrait coûter très cher à l’heure du décompte final.

Poule 5 : Montpellier, un programmé corsé

Après avoir décroché son premier quart de finale européen cette saison, Montpellier aura fort à faire l’année prochaine. Le tirage au sort lui a en effet réservé l’Ulster, finaliste de la Ligue celte ainsi que Leicester, champion d’Angleterre en titre. Une seconde qualification consécutive, serait la preuve que le club héraultais est bien en train de changer de dimension, mais pour ce faire, un exploit sera nécessaire. Plus abordable sur le papier Trévise fait figure de Petit poucet de la poule, mais il faudra tout de même faire attention car de plus en plus d’équipes sont venues se casser les dents chez les Italiens ces dernières années.

Poule 6 : Perpignan face au Munster

Pour son retour en H Cup, l’Usap a hérité d’une poule relativement homogène dont le favori sera certainement le Munster, demi-finaliste de la compétition cette année et double vainqueur par le passé. À côté de l’ogre irlandais, Edimbourg, Gloucester et Perpignan tenteront de bousculer la hiérarchie et de franchir l’obstacle des poules. Nul doute que le bouillant public d’Aimé-Giral attendra avec impatience la venue de la Red Army en terres catalanes.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×