Morgan Parra - Clermont llanelli - 19 janvier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

H Cup, ASM Clermont-MHR, Morgan Parra: "Monter le curseur d’agressivité"

Parra: "Monter le curseur d’agressivité"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/04/2013 à 09:59 -
Par Midi Olympique - Le 01/04/2013 à 09:59
Déjà projeté samedi soir sur le quart de finale de H Cup face à Montpellier, le week-end prochain, Morgan Parra invitait ses coéquipiers à monter le niveau d’exigence.

Tout d’abord, comment va votre cheville?

Morgan PARRA: Ça va bien. Je suis rassuré sur ce point-là. Et content. J’avais besoin de jouer, de reprendre du plaisir mais aussi du rythme après une semaine en ayant rien fait, la semaine précédente. C’était important pour moi de jouer ce match.

Un mot sur cette rencontre, remportée sans difficulté face à Agen...

M.P.: On l’attaque moyennement. On est un peu perdu sur les premiers temps de jeu mais au final, les individualités font la différence et cela se passe bien. Mais il faut que l’on grandisse. On ne peut pas accepter ce laxisme en défense. Il faut que l’on cherche à faire mal. Aujourd’hui, on a trop subi par moments, dans des situations où il n’y avait pas raisons d’être en danger.

L’enjeu, qui sera beaucoup plus important la semaine prochaine, peut-il suffire à gommer ce laxisme visible sur les trois essais encaissés?

M.P.: Il faut surtout que l’on soit prêt, que l’on bascule psychologiquement. Que l’on monte le curseur d’agressivité sur un mode compétition. Ce ne sera pas du tout le même match. Face à Agen, cela n’a pas été terrible. Il y a tout de même des choses positives à retenir: quelques bons lancements, de la vitesse, de la complicité. Mais aujourd’hui, le point noir est en défense.

Pour préparer ce quart de finale, n’auriez-vous pas préféré une rencontre plus accrochée?

M.P.: Laisser du jus sur des gros matchs n’est pas non plus très bon. Un match comme celui-là nous permet tout de même de mettre en valeur les erreurs. Et il y en a. on va pouvoir travailler dessus. Mais comme je le disais, le plus important reste d’arriver prêts mentalement. Le physique on sait qu’on l’a. On est capable de tenir le ballon, de bien défendre. Par contre, il faut monter le curseur d’agressivité. La H Cup, c’est autre chose. Montpellier viendra pour faire un gros coup et on sait qu’ils en sont capables. On est prévenus.