Nick KENNEDY - 28.04.2013 - Saracens Toulon - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Finale H Cup, ASMCA-RCT - Toulon - Nick Kennedy: "Mon plus gros match en club"

Kennedy: "Mon plus gros match en club"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/05/2013 à 10:23 -
Par Midi Olympique - Le 16/05/2013 à 10:23
L'ancien deuxième ligne des London Irish, Nick Kennedy, très peu utilisé en début de saison par Bernard Laporte, a su bousculer la hiérarchie Botha-Suta, au sein du RC Toulon. A tel point que l'international anglais de 32 ans est en pôle pour la titularisation, samedi à Dublin, en finale de H Cup contre Clermont.

Allez-vous disputer le match le plus important de votre carrière en club, samedi, à l'Aviva Stadium de Dublin ?

Nick KENNEDY: Au niveau club, oui, ce sera mon plus gros match. Clermont est soit disant la meilleure équipe en Europe. Il y a un mois, les Clermontois sont venus faire match nul à Marseille contre nous (26-26, ndlr.). Cette finale de H Cup va être un vrai test pour nous, on va voir où on en est. Depuis trois ou quatre ans, le club est revenu de loin, a fait beaucoup de progrès.

Première partie de saison, vous êtes remplaçant. En janvier, tout change, vous êtes titulaire. Comment l'expliquez-vous ?

N.K.: C'est vraiment difficile à expliquer. Il y a une vraie compétition en deuxième ligne, avec Bakkies (Botha, ndlr.), Jocelino (Suta, ndlr.). Ils ont un très bon niveau, ils jouent davantage. C'est vraiment une chance pour moi de porter le maillot en ce moment.

Vous avez douté à un moment ?

N.K: Non pas du tout, j'ai signé trois saisons ici. Je savais que ça allait venir un jour ou l'autre. J'ai attendu mon heure et elle est venue.

Quel regard portez-vous sur la deuxième ligne clermontoise qui sera probablement la paire Hines-Cudmore ?

N.K.: C'est un vrai défi pour moi que d'affronter Hines et Cudmore. Hines, j'ai joué plusieurs fois contre lui quand il était à Perpignan et en équipe d'Ecosse. Ils sont tous les deux très puissants, c'est les deux meilleurs deuxième ligne de la compétition. Il faudra répondre présent.