RUGBY 2013 Toulon Delon Armitage European Cup final Clermont - AFP
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Finale H Cup 2013, ASMCA-RCT: Braquage à la toulonnaise

Braquage à la toulonnaise

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/05/2013 à 20:52 -
Par Rugbyrama - Le 18/05/2013 à 20:52
Malgré une domination des Clermontois, les Toulonnais ont réussi à faire preuve d’un pragmatisme incroyable pour l’emporter.

Soixante-quatre minutes, voilà le temps qu’aura duré le rêve des Clermontois en finale de H Cup, avant d’être brisé par les Toulonnais (15-16). En tête durant la quasi-totalité de la rencontre, les Auvergnats croyaient pourtant avoir fait l’essentiel en marquant deux essais coup sur coup en début de seconde période. C’était avant cette fameuse soixante-quatrième minute. L’instant que le troisième ligne argentin,  Fernandez Lobbe, a choisi pour entrer en scène et faire basculer la rencontre en faveur du RCT. Le temps pour lui de gratter le ballon et il envoyait à l’essai son arrière, Delon Armitage, lequel aplatissait dans l’en-but, non sans adresser un chambrage à l’ouvreur clermontois, Brock James, qui tentait de le rattraper à la course.

La patience du RCT

Un essai assassin en contre qui résume assez bien à lui seul le pragmatisme dont les Varois ont su faire preuve pour renverser la machine clermontoise pourtant si bien huilée jusqu’alors (68% de possession et 75% d’occupation). A l’image de leur buteur anglais, Jonny Wilkinson, toujours aussi imperméable à la pression des grands rendez-vous (100% au pied), les Toulonnais auront su attendre leur heure, s’appuyant sur une défense exemplaire. Le RCT a concédé seulement huit pénalités et effectué un total de 176 plaquages, soit plus du double de l’ASMCA (66).

Au terme d’une rencontre âpre, les hommes de Bernard Laporte ont finalement fait parler leur puissance, réussissant même à entrainer 18 turnovers aux Clermontois. Ce sera finalement sur l’un deux que Toulon a réussi à faire basculer la rencontre, à cette fameuse 64e minute. Toulon s’impose sur la plus petite des marges (16-15). Le plus petit écart en finale depuis le succès de Northampton contre le Munster en 2000 (9-8). Nul doute que les supporters de Toulon s’en contenteront au moment de fêter ce sacre européen…