Coupe d'Europe

Dusautoir (Toulouse): "Les Ospreys étaient plus agressifs que nous"

Ospreys17 - 6Stade Toulousain

Pour son retour à la compétition, le troisième ligne international, Thierry Dusautoir, n'a pas été gâté avec une défaite amère (17-6) chez les Ospreys qui complique sérieusement la tâche de Toulouse en H Cup.

 
Dusautoir: "Ils étaient plus agressifs que nous" - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Comment analysez-vous cette défaite du Stade toulousain aux Ospreys ?

Thierry DUSAUTOIR: Contre cette équipe, il était crucial de ne pas les laisser jouer, et nous n'y sommes pas parvenus. Défensivement, nous avons pu tenir un moment. Mais globalement, nous avons été beaucoup plus lents qu'eux sur nos déplacements, dans les transmissions. Ils étaient plus rapides, plus agressifs que nous, et nous ont contraints à perdre certains ballons qu'ils ont très bien exploités.

L'issue de la rencontre a très vite semblé inexorable tant Toulouse semblait manquer de solutions...

T.D: J'ai assez vite senti que nous manquions de maîtrise, que nous étions trop lents tandis qu'eux se replaçaient très vite. Ça a donné ce contraste entre eux et nous, d'autant que nous ne sommes pas parvenus souvent à jouer dans leur camp, et surtout à avoir des ballons d'attaque.

Contrairement au match aller, Toulouse a également eu beaucoup de soucis en conquête, notamment en mêlée fermée. Il vous restait peu de points forts...

T.D: Nous n'avons été efficaces que dans les groupés pénétrants, mais nous n'avons pas su faire fructifier ce secteur. Ils ont plutôt bien défendu, à la limite de la faute. La limite, c'est l'arbitre qui la fixe... Cela ne nous a pas souri, au point que Patricio Albacete a pris un carton jaune sans que j'aie vu pourquoi (pour avoir marché sur un adversaire hors-jeu, N.D.L.R.).

Vous avez commis deux fois moins de fautes que votre adversaire, qui n'a encaissé qu'un seul carton jaune en fin de match quand vous en avez récolté deux. Certaines décisions ont-elles contribué à faire pencher la balance ?

T.D: (il sourit) C'est sûr que jouer vingt minutes à quatorze, c'est compliqué... (long silence) Vous comprenez bien qu'après la prestation que nous avons rendue, nous ne pouvons pas nous cacher derrière certaines décisions arbitrales. Mais elles ont pesé, c'est sûr.

A titre personnel, quelles ont été vos sensations ? On suppose que votre entame n'a pas été idéale pour la confiance...

T.D: C'est vrai, sur le tout premier ballon du match, je fais un en-avant... Cela m'a vite mis dans le bain. Par la suite, j'ai retrouvé mes marques, et me suis senti de mieux en mieux au fil de la partie. J'ai joué cinquante minutes aujourd'hui, et j'espère voir ce temps de jeu augmenter la semaine prochaine contre Grenoble.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |