Pedrie Wannenburg - Ulster castres- 12 octobre 2012 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Castres dépassé par l'Ulster

Castres dépassé par l'Ulster

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/10/2012 à 23:44 -
Par Rugbyrama - Le 12/10/2012 à 23:44
En déplacement en Ulster, les Castrais ont été dominés logiquement par les Irlandais qui ont marqué trois de leurs quatre essais en contre et ont pris le bonus offensif au passage (17-34).
 

Entre l’annonce du départ du duo Labit-Travers à la fin de la saison et un retour d’Irlande les soutes pleines de points, la semaine castraise aura assurément été très délicate. Certes, l’Ulster n’était autre que le finaliste de la dernière édition. Certes, les Castrais affichaient un effectif quelque peu remanié avec l’absence de quelques cadres. L’on pourra toujours contester la validité de l’essai de Trimble, entaché d’un en-avant d’un bon mètre (10-3, 9e). L’on pourra également contester l’arbitrage de M. Small, parfois incohérent, et qui a laissé une liberté quasi-totale aux acteurs dans les rucks. Un véritable plaisir lorsqu’on est Irlandais... Mais quoi qu’il en soit, toutes ces raisons n’enlèveront en rien la supériorité des Ulstermen et le fait que les coéquipiers de Matthias Rolland sont passés complètement au travers des deux entames de mi-temps.

Car si le dernier essai de Pienaar (41-17, 80e+2), synonyme de bonus offensif, n’aurait jamais dû être inscrit si les Tarnais n’avaient pas cherché à marquer un essai inutile, la marée irlandaise durant les vingt premières minutes du premier acte et dès la reprise du second était en revanche bien méritée.

S’appuyant sur un jeu au pied de pression d'un Marshall à la précision redoutable, l’Ulster a parfaitement muselé les Castrais, s’adjugeant la plus grosse part du gâteau dans le domaine de l’occupation comme de la possession. Avec des libérations rapides (chose que les Castrais ne seront jamais parvenus à avoir) et beaucoup de vitesse dans la ligne de trois-quarts, le CO s’est retrouvé plusieurs fois à la limite de la rupture, pour finalement craquer à trois reprises.

Une classe d’écart

D’abord avec un essai de Trimble qui menait à bien un contre après une chandelle de Bernard et une absence de rideau défensif, puis avec le doublé de Marshall, auteur d’une très grosse prestation. La première fois sur un ballon arraché à Teulet à la réception d’une chandelle (18-3, 22e), la seconde sur un départ au ras d’un ruck (28-10, 43e). Si l’on ajoute à cela le taux de réussite au pied de Jackson, proche de la perfection (8/9, 21 points), l’on comprend aisément que les Tarnais ne pouvaient rivaliser, même si la rentrée des remplaçants a amené un peu plus de sécurité au cours du deuxième acte.

Ils auront eu toutefois le mérite d’imposer par deux fois de longues séquences à leurs hôtes et surtout de les mener à bien. Certes plus restrictives avec du jeu à une passe, elles n’en étaient pas moins efficaces avec à la conclusion Andreu, sur une diagonale de Bernard (33e) et Garvey, qui faisait parler ses jambes et ses appuis à cinq mètres de l’en-but (52e).

Malheureusement, il y avait bien une classe d’écart entre les deux formations et il en fallait bien plus pour parvenir à faire dérailler la locomotive irlandaise...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×