Baï - Castres Ulster - 12 octobre 2012 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Castres doit relever la tête

Castres doit relever la tête

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/10/2012 à 09:43 -
Par Rugbyrama - Le 16/10/2012 à 09:43
En Irlande, Castres n'a pas démerité. Mais a dû s'incliner, lourdement, face à l'impitoyable machine de l'Ulster (41-17). Ce vendredi, le CO devra rectifier le tir face à Northampton, leader du championnat anglais. Un défi d'envergure à relever pour continuer à exister sur la scène européenne.
 

Vendredi soir, le Castres olympique s'est confronté, à ses risques et périls, au très haut niveau européen. Le déplacement en Ulster, finaliste de la compétition au printemps, seule formation continentale encore invaincue cette saison, a malheureusement tenu ses promesses. En mêlée, en touche et dans le combat, les Tarnais ont pourtant répondu présent. Mais face à une équipe évoluant sur un nuage de confiance, ça n'a pas suffi... Chaque erreur s'est payée cash, notamment aux moments-clés de la rencontre (débuts de match et de seconde période puis arrêts de jeu). "Nous avions envie de sortir un gros match mais quand tu affrontes une armada d'internationaux qui avance tout le temps, c'est forcément plus difficile", regrette le demi de mêlée Thierry Lacrampe. "Nous sommes tombés sur une belle équipe qui ira encore loin, prédit déjà le talonneur Marc-Antoine Rallier. C'est une déception en termes de points mais pas d'engagements car l'équipe a montré de belles choses. Mais on ne peut pas s'en contenter."

Rallier: "Jouer cette compétition à fond"

Au-delà de la défaite, l'ampleur du score, démesurée, imméritée, dessinait une grimace sur le visage de Marc Andreu et ses coéquipiers: "Leur dernier essai nous fait mal car il leur permet de dépasser la barre des quarante points. Cela fait un peu lourd mais c'est la réalité." Au moins les Castrais espèrent-ils en retenir des leçons pour l'avenir, en termes de concentration, d'adaptation à l'arbitrage ou encore de gestion. "On s'aperçoit qu'on est à la fois proches et loin à la fois, explique le coentraîneur Laurent Travers. Ca permet au moins d'acquérir de l'expérience." Pour se relever dès vendredi, si possible. "Il faut rebondir contre Northampton. Je sais qu'il y a de la fierté dans ce groupe. Malgré le résultat, les gars ont en montré."

Face au leader du championnat anglais, les Tarnais se doivent impérativement de l'emporter. "Il faut se remettre dans une phase positive", annonce Lacrampe. Marc-Antoine Rallier veut encore croire à la qualification, en dépit de ce zéro pointé: "Je ne pense pas que ce soit compromis, nous ne serons pas les seuls à perdre en Irlande. Il faut gagner tous les matchs à domicile et faire un coup à l'extérieur. En tout cas, nous devons jouer cette compétition à fond." Vendredi, la réception délocalisée de Northampton se pose définitivement comme une épreuve de vérité.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×