Coupe d'Europe

Botha: "La H Cup, le top du top du rugby"

Dimanche face à Montpellier, le deuxième ligne de Toulon, Bakkies Botha, connaîtra sa première en Coupe d'Europe. Un événement pour le Springbok impressionnant depuis le début de saison.

 
Botha: "La H Cup, le top du top du rugby" - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

A 33 ans, le deuxième ligne sud-africain de Toulon, Bakkies Botha, va découvrir la Coupe d'Europe ce week-end. Plus précisément dimanche lors de la réception de Montpellier pour le compte de la première journée de H Cup. Lui, le Springbok aux 76 sélections, considéré comme l'un des meilleurs joueurs au monde à son poste. S'il a choisi de débarquer sur la rade la saison dernière, c'était en partie pour goûter aux joutes continentales... "Je suis particulièrement heureux de pouvoir jouer la H Cup, avoue Botha. C'est un gros défi pour moi mais aussi pour l'équipe que de se tester face à ce qui se fait de mieux. C'est le top du top du rugby. Quand on voit le niveau du championnat français et que l'on se dit que seuls les six premiers se qualifient pour la H Cup, on comprend vite que cette compétition est particulièrement relevée"

"Humbles et concentrés"

Si le RCT caracole en tête du Top 14 et s'avance comme un prétendant légitime au titre européen, lui refuse de s'emballer. Question d'expérience. "Montpellier sera un adversaire dur à battre, assure-t-il. J'ai vu ce que les Montpelliérains ont été capables de faire le week-end passé au Racing Métro. C'était un gros match de leur part. Bien sûr, nous avons déjà battu le MHR en championnat cette saison (32-25 lors de la 5e journée, NDLR) mais nous devons rester les pieds sur terre, humbles et concentrés." Et Botha d'insister sur la notion d'humilité: "La frontière entre le sentiment d'être au top niveau et l'arrogance est très mince. Et si nous avons le droit d'être conscients de nos forces, il nous est interdit de basculer dans l'arrogance. Je ne suis pas inquiet à ce propos puisque les autres joueurs de l'équipe partagent mon avis. […] Nous n'avons encore rien gagné."

"Je ne triche pas"

En tout cas, si Toulon veut effectuer un parcours glorieux sur la scène continentale, il devra compter sur un Botha au sommet. Comme il l'est depuis le début de saison. Chaque week-end, ses performances sur les terrains du Top 14 impressionnent... Une seconde jeunesse. "Mes deux premiers mois à Toulon n'ont pas été très bons. Je revenais du Mondial, j'avais été blessé au tendon d'Achille et j'avais joué mon premier match à Biarritz à quelques heures du jour de l'an (le 31 décembre 2011 à 16h15, NDLR). Nous avions pris une dérouillée là-bas (défaite 25-6). […] J'ai signé à Toulon pour donner mon meilleur à ce club. Des gens ont pensé que je l'avais fait pour l'argent, pour prendre le soleil avant ma retraite. Je ne suis pas ce genre d'homme. Je fais ce que je dis. Je ne triche pas. En signant à Toulon, j'ai promis à l'entraîneur de l'époque, Philippe Saint-André, que je ferai de mon mieux. Je tiens cette promesse." Pour le grand bonheur des Varois.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |