O'Halloran - Connacht Biarritz - 7 décembre 2012 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Biarritz tombe de très haut en Irlande

Biarritz tombe de très haut en Irlande

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/12/2012 à 23:40 -
Par Rugbyrama - Le 07/12/2012 à 23:40
Face à un Connacht survolté, Biarritz est passé au travers et s'incline en Irlande (22-14). Sans bonus défensif, le BOPB compromet ses chances de qualification.
 

Ca sentait le piège à plein nez. Pas de chance, les Biarrots sont tombés dedans. Ils repartent d’Irlande avec un zéro pointé, à tous les niveaux. Le piège, on l’avait déjà senti en première mi-temps. Et pourtant, les coéqupiers de Dimitri Yachvili rentraient aux vestiaires avec un retard minimaliste (10-9). La faute à une erreur au large, lorsque Gimenez n’assurait pas sa passe pour Bosch, placé trop en profondeur. Le premier centre Dave McSharry en profitait pour servir son ailier Vainikolo, qui filait à l’essai (6e, 7-3). Contre le vent, c’est le Connacht qui a montré le plus de maîtrise ballon en main. Ses jeunes trois-quarts ont montré du mordant et de l’envie.

Un peu plus tard, Dan Parks concrétisait le temps fort de ses avants (16e, 10-6). Mais la grande force des Irlandais a été de contenir tous les assauts biarrots. Sur chaque ruck, les partenaires de Dan Parks ne se consommaient pas, préférant se placer sur la largeur pour monter en pointe et couper les transmissions. Un plan de jeu impeccable, si l’on excepte les trop nombreuses pénalités concédées, que Dimitri Yachvili, par deux fois, manquait d’assurer. Avec le vent dans le dos, les Basques ont peut-être joué un peu trop facile. Là où il aurait fallu occuper le terrain et jouer dans le camp adverse, les actions ont trop été sur les extérieurs, balayant le terrain, sans jamais percer.

Yachvili manque le bonus

Même en deuxième mi-temps, avec le vent dans le dos, les Biarrots n’ont pas joué à l’endroit. C’est toujours les hommes de la province du Connacht qui ont fait le jeu. A la 59e, après un turn-over, Dan Parks déposait un bijou de coup de pied décroisé en touche, à cinq mètres de l’en-but basque. Chose que ni Berquist, ni Yachvili, ni Barraque n’a su faire durant la rencontre. Juste derrière (61e), c’est le pack irlandais qui obtenait une pénalité après mêlée. Dan Parks aura été l’artisan de cette victoire. Lors du second acte, trois pénalités de sa part (47e, 52e, 77e), plus un drop (73e) ont suffi à creuser l’écart.

Biarritz dépassé, Biarritz a sombré. Faisant même (peut-être) un pas vers l’élimination en H Cup. En fin de match, le BO aurait pu créer un hold-up avec l’essai d’Imanol Harinordoquy en force validé après vidéo. Mais comme un symbole du match insipide livré par les Basques, la transformation de Dimitri Yachvili passait trop à droite. Laissant huit points d’écart entre le Connacht et les Rouge et Blanc (22-14). Un point de moins, c’est un point de bonus défensif qui s’envole. Et les derniers espoirs biarrots avec, probablement.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×